Partagez...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

En plein cœur du désert de l’Atacama, au pied de deux volcans de près de 6.000 mètres, un petit village abrite quelques milliers d’habitants. Bienvenue à San Pedro de Atacama, au Chili, à près de 17 heures de route au nord de la capitale Santiago. Ces deux volcans, le Licancabur et le Sairecabur, sont bien placides.

San Pedro

Ruta 27

En quittant la ville vers l’est, on emprunte la Ruta 27. Passé le petit aérodrome de San Pedro, il n’y a plus âme qui vive dans cet immense désert. Mieux vaut éviter une panne d’essence sur le chemin. Heureusement la route n’est pas très longue. Elle contourne le Cerro Toco, qui culmine à 5.600 mètres, avant de continuer vers la frontière avec l’Argentine.

Ruta

Au bout d’une soixantaine de kilomètres sur cette Ruta 27, fini le confort de l’asphalte. C’est parti pour une douzaine de kilomètre de piste. Depuis le début de ce périple la route monte mais c’est loin d’être terminé. Partis de San Pedro à 2.400 mètres, nous arrivons finalement à près de 5.100 mètres.

Plateau du Chajnantor

La piste débouche alors sur un large plateau, le Chajnantor . L’homme semble être passé par là. Une drôle d’antenne attire le regard. Sa taille surprend, ici, dans ce no man’s land en plein désert.

ALMA1

Un peu plus loin, ça se confirme… c’est un véritable champ d’antennes. Des espèces de paraboles géantes, de couleur blanche, pointées vers le ciel. Au total, ce sont 66 antennes, d’un diamètre allant de 7 à 12 mètres. Elles sont en service depuis 2013, installées sur ce haut plateau par trois agences scientifiques : des Européens, des Japonais et des Américains.

ALMA

Ces paraboles forment un radiotélescope géant qui sonde les ondes de l’univers. ALMA, c’est son petit nom, pour « Atacama Large Millimeter/submillimeter Array ».

ALMA2

Il est installé dans cet endroit qui a la chance d’être extrêmement sec. Il ne pleut presque jamais sur l’Atacama et le rayonnement solaire très important assèche l’air. Moins l’air est humide, moins les ondes millimétriques venues de l’espace sont affectées. Un emplacement de choix pour un tel équipement qui permet d’observer des zones de l’univers que les télescopes traditionnels ne peuvent voir. Cette installation scientifique a coûté plus d’1 milliard d’Euros.

ALMA3

Et ça marche, plusieurs découvertes fascinantes ont été réalisées par l’ALMA depuis sa mise en service. Il y a quelques semaines, les chercheurs découvraient trois jeunes planètes autour d’une étoile à 330 années lumière de la Terre.

VOYAGE Pour vous rendre sur place découvrir cet étonnant paysage : il existe plusieurs vols quotidiens entre la capitale Santiago et la ville de Calama, à environ 100km de San Pedro de Atacama. De l’aéroport, il est possible de louer une voiture qui vous mènera jusqu’à San Pedro puis via la Ruta 27 jusqu’à ALMA. 

Illustrations : Licancabur © AndresGottlieb / Ruta27 © TheJourney1972 / ALMA © GoogleStreetView & © Clem & Adri Bacri-Normier/ESO

Surprise à 5.100 mètres dans l’Atacama, Chili
4.8 (96%) 5 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here