montagne altitude default

Encore une station de ski victime de la rougeole !

Après une station française…

L’hiver dernier, quelques jours ont suffi pour qu’une épidémie de rougeole se répande au cœur de la Savoie. En très peu de temps, près d’une cinquantaine de cas avaient été recensés dans la station de Val Thorens et l’épidémie progressait à grande vitesse. Une maladie qui touchait surtout les saisonniers mais également quelques vacanciers. Si bien que début mars, une campagne de vaccination avait finalement été organisée.

Une néozélandaise !

Alors que la saison d’hiver continue dans l’hémisphère Sud, un problème similaire est en cours dans deux stations de Nouvelle Zélande. The Remarkables et Coronet Peak sont les deux domaines concernés autour de la ville de Queenstown dans le sud du pays. Plusieurs moniteurs de ski sont tombés malade. Par précaution, l’ensemble des cours de ski ont été suspendus. Les employés de la station qui n’étaient pas vacciné ont été priés de rester chez eux, le temps que la période d’incubation se termine. Sur l’ensemble des domaines skiables de Queenstown, ce sont près de 500 employés qui ont subi une vaccination en quelques jours. Mi-septembre, le début d’épidémie semblait endigué. Seuls quelques dizaines de cas ont été comptabilisés. Sur l’ensemble des domaines skiables de Queenstown, ce sont près de 500 employés qui ont subi une vaccination en quelques jours. Mi-septembre, le début d’épidémie semblait endigué. Seuls quelques dizaines de cas ont été comptabilisés.

Lire aussi : Le plus grand domaine de Nouvelle Zélande vient de naître !

Un virus très contagieux

La rougeole est contagieuse avant même que les premiers symptômes se soient manifestés. Les malades demeurent contagieux plusieurs jours après la guérison. Si ce virus se traduit généralement par des éruptions cutanées, il s’accompagne souvent des symptômes d’un rhume. La maladie peut présenter des risques pour les personnes fragiles. Jusqu’alors, elle était considérée comme éradiquée dans des pays comme la France ou la Nouvelle-Zélande. Mais la couverture vaccinale diminuant, la résurgence de cas est de plus en plus fréquente.

Des précédents bien plus impressionnants !

Les autorités, en France comme en Nouvelle-Zélande, ont rapidement réagi à ces débuts d’épidémie. Il faut dire que les stations de ski (et les destinations touristiques en général) sont particulièrement à risque. La majorité des personnes les fréquentant repartant quelques jours plus tard aux quatre coins du pays. En 1994, un début d’épidémie s’était déclenché dans la station américaine de Breckenridge (Colorado). Quelques cas avaient été constatés sur place mais près de 250 cas s’étaient ensuite déclarés dans une dizaine d’états, quand les touristes étaient rentrés chez eux.

Illustration © DR

4.6/5 - (9 votes)

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.