montagne altitude default

Expéditions Automne 2019 : 2 sommets jamais gravis dans le viseur (Népal)

Des alpinistes qui ciblent des sommets jamais gravis, Nims Dai en stand-by au Cho Oyu, Stefi Troguet qui se repose en fin d’acclimatation et de très belles vues de la Cascade de Glace de l’Everest !

Deux expéditions vers des sommets vierges !

Loin de l’effervescence constatée sur certains 8.000, à commencer par le Manaslu, des alpinistes ont pris la décision d’explorer quelques-uns des nombreux sommets de 6.000 mètres que compte le Népal. A l’Ouest du pays, le Panpoche 1 et le Panpoche 2 (ou Pang Poche 1 et 2) culminent respectivement à 6.620 mètres et 6.504 mètres. Depuis leur ouverture aux grimpeurs en 2014, personne n’a jamais gravi ces deux sommets.

Cet automne, deux équipes ciblaient ces sommets. Un groupe de trois Géorgiens composé d’Archil Badriashvili, Tepnadze Giorgi et Bakari Gelashvili est en route. La deuxième équipe, italo-suisse, a préféré se rabattre sur le Manaslu tout proche. « C’est la météo défavorable qui nous a décidé et nous avons mis fin au rêve Panpoche » explique un des membres de l’équipe Marco Camandona.

Nims Dai en stand by au Camp 1 du Cho Oyu

L’ex-membre des forces spéciales britanniques Nirmal Purja, connu sous le nom de Nims Dai, est au camp 1 du Cho Oyu (Tibet). Depuis sa tente à 6.400 mètres, il attend. Il explique : « je ne suis pas sûr de continuer vers le sommet dans les prochains jours, à cause des prévisions de neige ». Le Cho Oyu est l’un des trois derniers sommets que Nims essaie de gravir cet automne pour compléter son challenge des 14 ‘8.000’ en seulement 7 mois.

Stefi est de retour au camp de base

De retour au camp de base après plusieurs jours dans les camps supérieurs, l’Andoranne Stefi Troguet a annoncé que son acclimatation était terminée. Elle va désormais pouvoir se reposer et attendre une fenêtre météo pour tenter le sommet. Les jours à venir sont incertains avec quelques précipitations. C’était déjà le cas il y a quelques heures lorsqu’elle était encore au Camp 2, voir ci-dessous.

La cascade de glace vue du ciel

Alors que certaines rumeurs évoquent une cascade de glace impossible à franchir cet automne, l’équipe d’Andrzej Bargiel a posté ces images magnifiques du fameux glacier. Il s’étale au pied de l’Everest et barre le passage entre le camp de base et les camps supérieurs.

Quant à Sergi Mingote, il n’est pas encore au camp de base du Dhaulagiri… Comme Sophie Lavaud quelques jours plus tôt, il prend du retard sur son trek d’approche à cause du mauvais temps.

Illustration © Marco Camandona FB

4.6/5 - (12 votes)

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.