noms de stations

Avoriaz, Alpe d’Huez, la Toussuire, d’où viennent ces noms de stations ?

Les noms de stations françaises sont désormais ancrés dans notre esprit.  Pourtant leur origine est parfois surprenante. Si certaines ont simplement tiré leur nom du cours d’eau qui les traverse, à l’image de Val d’Isère ou de Bonneval sur Arc, pour d’autres l’origine est moins évidente. En voici quelques exemples !

 

En référence à un détail des lieux

La Toussuire vient du Lieu-dit  « La Tochière », connu dans ce secteur dès le XVIème siècle. Le mot désigne le buisson dans lequel on taillait les bâtons pour guider les troupeaux à l’alpage. Il faut dire qu’avant de se transformer en station, la Toussuire était un plateau d’alpages, riche en bétail.

Courchevel, ou plûtot Escorchevel, a un rapport avec l’élevage bovin. Lieu où l’on écorchait les veaux ? L’origine n’est pas très claire mais pas très engageante !

Val Cenis au pied du Mont-Cenis : en ancien français, Cenis désignait ce qui avait la couleur de la cendre. Il semble qu’un incendie ravagea toute une partie de la montagne dans des temps anciens. Si une quantité importante de cendres a été retrouvée lors de la construction de la route, rien n’indique à quelle époque cet incendie a eut lieu.

Dans le patois local, la Karèle est une herbe glissante qui pousse sur les alpages au-dessus de Montricher. A la construction d’une station dédiée à la glisse sur la commune, le nom des Karrelis était une évidence !

Le nom Tignes pourrait remonter à l’époque Gallo-romaine où Tinia désignait le propriété d’un nommé Tinius. Au 13ème siècle, la paroisse des lieux portait bien ce nom de « Tinia ». D’autres historiens préfèrent trouver l’origine dans le bas latin Tina qui signifie une cuve et ferait référence à la topographie de la vallée de Tignes.

Pralognan la Vanoise ne serait autre que ce Pré (pra) éloigné (lognan) situé au cœur du parc de la Vanoise.

 

Des noms d’hommes et de tribus

Monsieur Torens est cité dès le XIIème siècle, il prendra un « h » par la suite pour devenir nom de lieux. Et la combe de Thorens accueillera bien logiquement Val Thorens.
Dans d’autres cas ce n’est pas aussi évident. La famille Rovéréa, riche propriétaire de terres en Haute-Savoie verra son nom transformé au fil du temps en Avoreaz puis Avoriaz.

A Huez (Alpe d’Huez), comme à Oz-en-Oisans, on est fidèles aux Ucènes, tribu celto-ligure qui vivait là plusieurs millénaires avant J.C. Huez et Oz viennent de leur nom, tout comme Oisans.

 

EN SAVOIR PLUS > Etymologie de lieux savoyards

Dico

Toute la rédaction de Altitude.News prend la plume pour expliquer certaines expressions de montagne, certains mots, certaines histoires...

Voir tous les articles de Dico →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *