Bulletin de Risque d’Avalanche, mode d’emploi

Météo France émet des bulletins permettant de se renseigner sur l’état du manteau neigeux, dans les différents massifs et sur les différentes orientations de pentes. Ces bulletins, soulignant les risques d’avalanche, sont émis quotidiennement.

 «  Élément indispensable à la préparation d’une sortie, le BRA sert à choisir un massif ou un versant mais ne peut pas refléter la complexité du risque avalancheux sur chaque itinéraire. Cela n’a jamais été sa vocation mais il est toujours bon de le rappeler » souligne le Syndicat national des guides de montagne. Les éléments présentés dans ce bulletin doivent être confrontés à ce que l’on observe sur le terrain : « C’est pourquoi, il est indispensable, plus particulièrement pour les randonneurs, d’acquérir un minimum de connaissances en nivologie, gage d’une meilleure appréciation du risque » confirme l’Anena, l’association nationale pour l’Etude de la Neige et des Avalanches.

Mais première étape, apprenons à lire le BRA !

Un Bulletin pour apprendre

BRA exemple hautes alpes

Chaque bulletin concerne un département. Dans notre exemple, il s’agit des Hautes-Alpes. Première observation, le lecteur accède à un degré de précision plus fin que le département. En effet, chaque massif est détaillé. Le département des Hautes-Alpes est ainsi découpé en 6 massifs. Pour chacun, Météo France donne 4 informations différentes. Tout d’abord un pictogramme général qui résume l’état du risque dans le massif. Rouge avec une croix, c’est le niveau maximal (4 ou 5). Puis vient orange avec deux points d’exclamation (Niveau 3) puis jaune avec un seul point d’exclamation (Niveau 2) et enfin vert avec une coche noire (Niveau 1).

picto avalanche

Ensuite, dans l’encadré blanc sous le nom du massif : un dessin de montagne est éventuellement partagé en deux pour de possibles distinctions du risque en fonction de l’altitude. Dans le même encadré, un graphique donne des indications sur les pentes les plus à risque. Ainsi si la partie indiquant le Nord est colorée en Noir, les pentes au Nord présenteront les risques les plus importants. La pente Sud colorée en Gris présentera des risques moins importants. Enfin, des informations qualitatives viennent préciser le type d’avalanche que l’on peut attendre. Notamment dans deux cas spécifiques : les départs spontanés et les déclenchements dus à un skieur.

Ainsi dans notre exemple : le risque est de 4/5 dans le massif du Thabor alors qu’il n’est « que » de 3/5 dans le Queyras. Dans l’Embrunais, les pentes Ouest, Nord-Ouest, Nord-Est, Est et Sud-Est sont particulièrement exposées. Quant aux pentes Sud et Sud-Ouest elles présenteront un risque moindre (mais un risque quand même !).

Ces bulletins sont accessibles en ligne sur le site de Météo France.

Rappel des 5 niveaux

Le risque d’avalanche est mesuré sur une échelle graduée sur 5 niveaux. De risque Faible à Très Fort. Météo France donne des indications sur ce qui se cache derrière ces 5 niveaux.

Niveau 1. Risque Faible. Manteau neigeux bien stabilisé. Les déclenchements ne sont possibles que dans de rares cas (forte surcharge, pentes très raides).
Niveau 2. Risque Limité. Le Manteau n’est pas bien stabilisé partout. Dans quelques pentes raides, il est moyennement stabilisé.
Niveau 3. Risque Marqué. Le manteau n’est que modérément à faiblement stabilisé dans les pentes raides.
Niveau 4. Risque Fort. Le manteau est faiblement stabilisé dans la plupart des pentes assez raides.
Niveau 5. Risque Très Tort. Le manteau est instable dans la plupart des pentes.

EN SAVOIR PLUS > Le BRA sur le site de l’ANENA

Bulletin de Risque d’Avalanche, mode d’emploi
4 (80%) 1 vote[s]

Crédits : pictogrammes et bulletins © Météo France | citations © Anena

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here