Insolite : le sommet le plus inaccessible de France : le Mont Ross !

Ross n’était pas un montagnard, pas plus qu’il n’était français. Une fois n’est pas coutume, une montagne porte le nom d’un marin. Le capitaine Sir James Clarck Ross était l’un des premiers à l’avoir aperçu, depuis le pont de l’un de ses navires, venu explorer la région.

Une montagne de bord de mer

Il faut compter deux jours de marche depuis le Golfe du Morbihan pour atteindre le pied de cette montagne. Mais ce golfe n’est pas situé en Bretagne, mais à près de 13.000 kilomètres de là, aux confins de l’hémisphère sud. Au cœur des Terres Australes et Antarctiques Françaises, le Mont Ross n’est autre que le point culminant des Iles Kerguelen. Autour de lui, les cartographes ont multiplié les références aux montagnes françaises : Glacier de la Pilate, Glacier du Sélé, Dôme du Père Gaspard, Glacier de la Casse Déserte…

Lire aussi : la Dream Team américine grimpe en Antarctique

Dernier sommet français à avoir été gravi, en 1975, le Mont Ross pourrait bien être le plus difficile d’accès de l’Hexagone. C’est Jean Afanassieff et Patrick Cordier qui ont réalisé la première ascension des 1.850 mètres d’altitude de ce volcan bien endormi, au terme de 12 jours de combat contre les éléments (voir film ci-dessous). Si l’altitude de cette montagne est plus que raisonnable, le froid et les vents de la région (les « cinquantièmes hurlants ») changent la donne. Enfin, la difficulté d’accès rend toute expédition complexe à organiser et tout secours quasi-impossible.

Pour arriver aux Iles Kerguelen, il n’y a qu’un seul moyen : le bateau. L’île, occupée par des scientifiques, est ravitaillée quelques fois par an. Sauf à disposer de son propre navire, c’est l’unique option pour arriver dans les Iles. Et mieux vaut ne pas rater le passage du bateau, le prochain peut mettre 3 mois à passer !

Illustration  © Cousin jf Wikimedias

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here