ski Paris

Ski à Montmartre : un grand classique de 1946 à aujourd’hui !

On a fait du ski cette semaine à Montmartre (Paris). Si on s’en émeut à chaque fois, ce marronnier n’a pourtant rien de nouveau, bien au contraire.

Le froid et la neige était de retour en Ile de France cette semaine avec les traditionnels courageux qui sortent les skis sur les pentes de la butte Montmartre.

Le funiculaire de Montmartre a continué à fonctionner. Quand au même moment, dans les massifs montagneux, les remontées mécaniques sont à l’arrêt. De quoi alimenter les frustrations des professionnels de la montagne dont l’activité tourne au ralenti depuis le début de la saison.

Voir aussi : Du ski sans remontées mécaniques en 1943

Ski à Montmartre : de 1946 à aujourd’hui

Rien de nouveau sous les nuages. Déjà en 1946, on skiait déjà dans les rues de Paris au moindre flocon. Du Trocadéro à Montmartre. Comme le montrent ces images d’époque, sorties des cartons par l’INA. La « neige a accompli ce miracle de transformer en station de sports d’hiver les jardins du Trocadéro ». Il faut dire que cette année là, ce sont quelques 30 centimètres qui étaient tombés sur la capitale. Une autre époque.

Depuis, les chutes de neige sont régulières mais rarement importantes. Les 12 centimètres de février 2018 sont le dernier record en date. Bien piètre quand on le compare aux témoignages qui rapportent qu’en 1709, quelques 60 centimètres se seraient abattus sur la capitale. Un hiver qui resta dans les annales puisqu’une partie de la lagune de Venise gela.

Illustrations archives © INA

  

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *