montagne froide

Quelle est la montagne la plus froide du monde ?

Ce n’est pas sur les pentes de l’Everest, la plus haute montagne du monde, qu’il fait le plus froid. Pour trouver la montagne la plus froide du monde, il faut chercher dans les régions les plus froides du globe. Et étonnamment, ce n’est pas l’Himalaya. Il faut se rendre en Alaska, en Sibérie et bien sûr en Antarctique.

Le Denali, Alaska (USA), -73°C ?

Bien souvent, c’est l’Alaska qui arrive en tête. En combinant la latitude et le climat sub-polaire de la région à l’altitude des montagnes de la chaîne d’Alaska, on obtient un cauchemar pour les thermomètres. C’est donc sur le point culminant de la région, le mont Denali, qu’aurait été mesuré le record absolu de température en montagne : -73°C. Sans compter le vent qui peut abaisser plus encore la température ressentie. A ce moment-là, mieux vaut ne pas être dans le coin. Pour autant, impossible de connaître avec certitude les conditions de ce relevé, ni le lieu, ni même l’année. Autant dire que ce record de température est un peu discutable.

L’expédition de 1913 (la première à officiellement être allée au sommet) avait laissé un thermomètre à environ 4.570 mètres d’altitude. Récupéré 19 ans plus tard par une autre expédition, l’appareil de mesure était bloqué en-deçà de la graduation minimale. Le thermomètre était gradué jusqu’à -95°F (-70,6°C), la conclusion de l’époque avait été que la température était passée sous cette limite. On peut évidemment discuter la méthode un peu approximative. La station météo installée au siège du parc, au pied de la montagne, a déjà enregistré -47°C. Et elle est très loin des 6.190 mètres d’altitude du sommet.   

Le Pik Pobeda, Sibérie (Russie), -71,3°C ?

Durant l’hiver 2017-2018, Simone Moro et Tamara Lunger avaient réalisé l’ascension du Pik Pobeda en Sibérie. Dans une des régions les plus froides du globe, ils s’étaient aventurés sur une montagne connue pour un record à -71,3°C. Autant dire du même ordre que celui du Denali. Encore une fois, les méthodes de relevés de températures sont inconnues. Non loin de là, la ville d’Oymyakon est détentrice du record officiel de ville la plus froide du monde : -67,7°C enregistrés en 1933 (altitude approximative : 740 mètres).  Lorsque Moro et Lunger ont réalisé leur ascension du Pik Pobeda (3.003m), la température au camp de base était de -40°C.

Et en Antarctique, -93°C ?

En Antarctique, des relevés de températures ont déjà atteint des records encore plus impressionnants. Il s’agit d’enregistrements au niveau des bases scientifiques comme -89°C à la station de Vostok. Installée 3.488 mètres au-dessus du niveau de la mer, on peut la considérer comme « en montagne ». Même si le paysage alentour est un gigantesque plateau. Sur l’un des sommets les plus proches, une mesure par satellite aurait même donné -93°C (Dôme A, 4.093m d’altitude, août 2010). Un relevé non homologué car réalisé à distance. Il n’existe pas de relevés de températures sur les montagnes fréquentées par les alpinistes en Antarctique, encore moins en hiver, saison réputée pour ses températures les plus basses. Le Mont Vinson, point culminant du continent blanc, n’a jamais été gravi à la saison froide.  

En clair, faute de relevés précis et fiables sur les montagnes de Sibérie et d’Alaska, il est bien difficile de répondre formellement à la question de la montagne la plus froide du monde. A ce stade, c’est donc en Antarctique que l’on trouve les températures les plus basses. Toutes mesurées à plus de 3.000 mètres d’altitude.

Illustrations © Pixabay

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *