don bowie malade

Broadpeak : demi-tour à 7.000 mètres, Don Bowie malade !

Fin de la tentative d’ascension au Broadpeak, acclimatation à l’Everest. Les aventures se poursuivent sur les plus hauts sommets du monde. Et mauvaise nouvelle, il n’y aura pas de sommet ce vendredi  !

Demi-tour pour raison de santé (Broadpeak) !

Hier Denis Urubko et Don Bowie ont progressé vers le Camp 3, comme prévu. Mais l’état de santé de Bowie a compliqué les projets du duo. Les « problèmes pulmonaires » du Canadien évoqués par Urubko ont obligé les alpinistes à préparer leur retraite. Ils se sont arrêtés pour la nuit à 7.000 mètres, dans la crevasse que Denis avait déjà fréquentée il y a quelques jours. Ce matin, ils redescendaient vers le camp de base après avoir déposé du matériel et des vivres dans la crevasse. D’après les quelques mots partagés par Urubko, il y a des chances que Bowie arrive au terme de son expédition.

De son côté, Denis n’a pas dit son dernier mot. « Il nous reste deux semaines, je me sens bien et j’attendrai le bon moment » explique-t-il. « La voie est prête jusqu’à 7.500 mètres ». D’après les prévisions météorologiques, le Broadpeak va être secoué par le vent dans les prochains jours. L’accalmie la plus proche ne se présentera pas avant le 15 février, dans 8 jours.

MISE A JOUR 07.02.20 à 12h. Les deux hommes sont bien arrivés au camp de base “je ne pouvais pas laisser Don seul, il allait très mal. Il doit se reposer maintenant” explique Denis.

Acclimatation au Camp 2 et nocturne à 5.700m (Everest)

Alex Txikon et son équipe sont restés au Camp 2 de l’Everest hier. Il était question de pousser vers le camp 3 mais ce matin, le tracker de l’équipe se positionnait au camp de base. Le vent n’a pas suffisamment faibli, ne permettant pas d’équiper la voie en direction du C3.

Alors que Txikon était au Camp 2, Jost Kobusch était dans sa voie rocheuse en direction du Lho La. La nuit tombée, son tracker montrait des mouvements, quelque part vers 5.700 mètres. Les hommes présents au camp de base ont sonné l’alarme mais plus de peur que de mal. Après quelques échanges avec le grimpeur, le calme est revenu au camp de base. Il descendait de nuit. Il est de retour au pied de la montagne, sain et sauf.

Illustration © Don Bowie

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *