porteur Népal

Trek au Népal, l’aventure continue pendant la pandémie… à distance !

Il y a quelques mois, Céline nous racontait son premier trek himalayen. Depuis, bloquée par la pandémie, elle rêve de Népal. Elle partage avec nous de bonnes idées pour soutenir le tourisme himalayen, notamment au Népal. Le tout, à distance !

Soutenir le tourisme au Népal

« Les mois se suivent et se ressemblent… déjà près d’un an que le Coronavirus a pointé le bout de son nez en France… déjà plus de 10 mois que nous sommes privés de notre liberté de mouvements. En mars 2020, j’ai effectué mon premier trek au Népal. Cette découverte fut à la hauteur de mes espérances, et je comptais bien y retourner durant ce prochain printemps. D’une part, car j’ai aimé la grandeur des paysages, d’autre part pour retrouver la gentillesse et l’humilité des népalais. Malheureusement, ce projet ne peut voir le jour actuellement.

Cependant, grâce à une association française que j’ai connue après ce voyage, l’aventure continue… humainement. Par son intermédiaire, je parraine un enfant népalais, le fils du porteur rencontré lors de notre trek. Cette association Les enfants des Montagnes du Monde (LEEM) apporte une aide humanitaire aux enfants du Népal et supporte financièrement, grâce aux dons qu’elle reçoit, les guides et porteurs d’une agence locale. Cette dernière ne peut plus travailler du fait de l’absence de touristes. Un grand merci à LEMM, que vous pourrez retrouver sur Facebook, pour avoir prolongé cette belle aventure, et permettre aux donateurs d’aider le peuple népalais à passer cette crise économique. Dans quelques mois, on y croit, le Népal accueillera à nouveau, avec le sourire et la gentillesse de ses habitants, les milliers de touristes qui souhaitent gravir ces belles montagnes himalayennes. »

Illustration © DR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *