Viridiana Alvarez

Viridiana Alvarez : les 3 plus hauts sommets du monde en moins de 2 ans !

Lors d’une cérémonie en vidéoconférence, la mexicaine Viridiana Alvarez a été « primée » il y a quelques jours. Elle a reçu la confirmation de son record du monde par le Guinness Book. Pour quel record ? Celui d’avoir gravi les trois plus hautes montagnes du monde le plus rapidement. Everest, K2 et Kangchenjunga en seulement 1 an et 364 jours.

Du marathon à l’Everest !

Rien ne prédestinait cette Mexicaine à la haute montagne. Longtemps, elle occupa son temps libre en courant marathons, triathlons… Jusqu’au jour où elle mit les pieds sur le Pico de Orizaba. Ce volcan de 5.636 mètres fut sa première réussite en montagne et le début d’une soif de grimper inextinguible. Elle quitta alors son travail de bureau dans l’industrie automobile pour aller encore plus haut. C’est en s’entrainant sur un sommet proche de chez elle qu’elle peaufina sa préparation. Quelques premières expériences en haute altitude, sur l’Aconcagua puis sur le Manaslu lui donnèrent confiance. Et au printemps 2017, c’est à l’Everest qu’elle s’attaqua. Au printemps suivant, elle revenait au Népal pour gravir (avec succès) le Lhotse. Quelques semaines plus tard, elle était au Pakistan pour réussir l’ascension du K2. L’année suivante, c’était au tour du Kangchenjunga de tomber entre les mains de la Mexicaine.

A 37 ans, elle ne compte pas s’arrêter et cherche à escalader les 14 plus hautes montagnes de la planète. Elle expliquait récemment à El Pais (en espagnol) qu’elle comptait bien gravir 5 sommets de plus de 8.000m en 2021 si la pandémie le lui permettait !

Lire aussi : Cinq grimpeuses partagent leurs conseils face à la pandémie

Viridiana Alvarez, une alpiniste très occupée…

Aujourd’hui elle collectionne les titres. Elle est la première américaine à avoir gravi les 3 plus hautes montagnes du monde. La première personne d’Amérique latine à avoir réussi le K2. Auxquels vient s’ajouter ce record mondial estampillé par le Guinness Book. Et derrière ces étiquettes, Viridiana Alvarez ne chôme pas. Elle dirige une société de conseil aux entreprises, donne des conférences, préside une association qui promeut les valeurs du sport et de la montagne auprès de populations défavorisées, investit dans un domaine viticole près de sa ville natale… Bref, elle est occupée !

Si tout lui sourit aujourd’hui, son chemin jusque là n’a pas été un long fleuve tranquille ! « En tant que femme et athlète, vous devez démontrer deux fois le travail que vous faites ». C’était notamment difficile de trouver des sponsors. Alors que la montagne « vous traite de la même manière, que vous soyez un homme ou une femme. Quelle que soit la couleur de votre peau, si vous avez de l’argent ou si vous n’avez pas d’argent … là, il faut marcher les mêmes mètres, monter le même dénivelé, avec la même température, être à -40 degrés, si vous êtes un homme ou une femme, c’est pareil. Là, vous gagnez le respect » a-t-elle détaillé au L.A. Times (en espagnol) .

NB. Les ascensions à plus de 8.000m ont été réalisées en utilisant de l’oxygène supplémentaire.

Illustrations © Facebook V.AlvarezMx

4.6/5 - (16 votes)

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.