démontage téléski abandonné

Dans les Aravis, on démonte un vieux téléski abandonné !

A Saint-Jean de Sixt (Haute-Savoie), une opération de démontage d’un téléski abandonné depuis des années a pu être menée à bien ces jours derniers.

Construit en 1963, le téléski du Crêt à Saint Jean de Sixt a longtemps fonctionné pour les enfants du village. Les mercredis et dimanches. Puis pour les autres… Le tourisme fait son apparition dans les années 1970 avec de premières résidences. Les quelques pistes attirent des skieurs débutants mais des hivers trop doux sonnent le glas des installations du village. Déjà à la fin des années 1980, les hivers sans neige s’étaient enchaînés. Le téléski était définitivement arrêté depuis 2017.

Démontage du téléski abandonné

Mais ses pylônes, le câble, les gares étaient toujours là. La mairie de Saint Jean de Sixt, propriétaire de l’installation, a accepté de le retirer pour rendre au paysage toute sa splendeur. Mais plus facile à dire qu’à faire. Sous l’égide de Domaines Skiables de France (DSF), ce ne sont pas moins de 6 acteurs différents qui se sont mobilisés pour mener ce chantier à bien. Les trois opérateurs des domaines skiables des Aravis (de la Clusaz, du Grand Bornand et de Manigod). Mais aussi un constructeur de remontées mécaniques, l’association amicale des anciens des remontées mécaniques ou encore une société spécialisée dans le recyclage. Chacun a fourni du matériel, des ressources ou des équipes. Les opérateurs de remontées mécaniques ont couvert le coût du démontage.

Un engagement des Domaines Skiables Français

Retirer du paysage les remontées abandonnées, c’est l’un des 16 engagements pris par Domaines Skiables de France (qui regroupe les exploitants des domaines français) en matière de développement durable. Ce type de chantier devrait donc se reproduire dans les mois à venir. En 2023, ce sont 3 installations abandonnées par an qui devraient ainsi faire l’objet d’un chantier de démontage. Cette « opération particulière de démontage est exemplaire dans le sens où, pour la première fois, des professionnels de l’aménagement apportent conjointement et bénévolement leur concours pour rendre à la nature et à la pâture un site où le ski s’était arrêté » se félicite Alexandre Maulin, Président de DSF.

En dehors de ces chantiers sur des installations à l’abandon, les opérateurs installent et démontent des remontées sur leurs propres domaines skiables chaque année. Sur les seules années 2019-2020, 66 téléskis ont ainsi été démontés sur les domaines français. Généralement remplacés pour tout ou partie par une remontée plus performante. Car « progrès de la technique oblige, on propose davantage de débit avec moins d’appareils » détaille Alexandre Maulin.

Illustration © DR

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *