lynx ibérique

En Espagne, le lynx n’est plus en danger d’extinction !

En ce début d’été, l’UICN a officiellement annoncé que le lynx ibérique n’était plus en danger d’extinction. Un certain nombre de menaces planent cependant sur son avenir.

Alors que le lynx se fait toujours rare sur le territoire français et que sa situation est loin de s’améliorer, son cousin ibérique ne suit pas la même tendance. En 2001, on comptait 61 spécimens adultes ce qui avait valu à l’espèce son classement dans la catégorie En Danger de la liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). On les trouvait principalement dans les montagnes de la Sierra Morena dans le Sud de l’Espagne. Près de 20 ans plus tard, après plusieurs centaines de réintroductions et des efforts pour préserver son habitat et ses proies, il y aurait 648 lynx ibériques adultes et un paquet de jeunes. Au total une population de presque 2.000 lynx qui s’étend sur les territoires espagnols et portugais. Le lynx ibérique est désormais classé Vulnérable.

C’est des épidémies touchant le lapin, sa principale proie, qui avait largement décimé l’espèce au XXème siècle. « Le lynx ibérique reste menacé, principalement en raison de fluctuations potentielles de la population de lapins européens en cas de nouvelles épidémies virales. Le lynx ibérique est également sensible aux maladies affectant les chats domestiques. Le braconnage et la mortalité sur les routes restent des menaces, en particulier lorsque des routes à forte circulation traversent l’habitat du lynx. Les altérations de l’habitat liées aux changements climatiques constituent également une menace croissante » souligne l’UICN.

Illustration © Pixabay

Notez cet article

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →