Le Mont Siple, 3.110 mètres, une montagne sans pays !

Si certaines montagnes sont très inaccessibles, d’autres n’ont jamais été gravies, il y en a même qui ne se situent dans aucun pays. Le Mont Siple est probablement les 3 à la fois. Aucune ascension enregistrée (nul ne sait s’il a déjà été gravi) pour ce volcan endormi situé aux confins de l’Antarctique. Il culmine à plus de 3.000 mètres sur une petite île au large de la Terre Marie Byrd. Ce morceau du continent blanc n’intéresse personne. Au point qu’il n’est revendiqué par aucune nation, comme l’est le reste de l’Antarctique par 7 pays différents. Personne n’habite sur ce territoire qui est considéré comme une terra nullius !

Nommée dans les années 30

Dans les années 1930, un géographe américain du nom de Paul A. Siple avait contribué à la découverte de la région. C’est tout naturellement que la petite île (110 km de long tout de même) et le sommet portent son nom. La proéminence de cette montagne la place en 3ème position du continent antarctique derrière le Mont Vinson et l’Erebus. Comme elle est située au niveau de la mer, son altitude égale sa proéminence ! Si elle n’a jamais été gravie, cette montagne serait la montagne à la proéminence la plus importante de la planète, vierge de tout passage humain.

Ci-dessous, l’une des rares cartes de la région. Tracée à la main au milieu des années 1980 par une expédition scientifique menée par l’Université de Denver. Les chercheurs n’avaient guère pu s’approcher de la montagne durant leur passage, le temps était trop mauvais. Ils avaient fait quelques prélèvements de roches sur ses flancs, sans en tenter l’ascension. On distingue le sommet du Mont Siple, constitué d’une caldeira de plusieurs kilomètres de circonférence.

Perdue et gelée…

A l’heure des satellites, de la 5G et des sondes martiennes, on ne sait rien d’autre sur cette montagne. Si ce n’est qu’elle est perdue aux limites du monde connu… et que le climat y est particulièrement rude. Pendant l’été austral – la saison relativement clémente – les températures descendent sans problèmes sous la barre des -30°C sur les flancs du Mont Siple. Avis aux amateurs…

Lire aussi : [Insolite] Le sommet le plus inaccessible de France, le Mont Ross !

IllustrationS © UK-DMC2 image 2014 Airbus DS / Antarctic Journal of the US – mars 1984

1 COMMENTAIRE

  1. Dans la caldeira du Mont Siple, sous le haut sérac qui porte son nom (247 m), sur sa face ouest, il y a un encavement qui passé la glace et la roche donne sur un grand lac d’eau chaude. tiède serait plus adapté (24°).
    Certains prétendent sur que cette montagne est le Q.G. de tous êtres féériques, trolls, hobbits, fées qui la peuplent depuis la nuit des temps, et d’autres plus discrets y ont établi leur base militaire depuis plus de cinquante ans afin de faire main basse sur ce réservoir d’eau qu’est l’Antarctique au cas où les hommes bousilleraient leurs ressources d’eau, mais tout le monde sait que ça, c’est des histoires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here