montagne altitude default

Montagne Verte : à Morzine, une organisation environnementale fait bouger les lignes

L’association Montagne Verte n’a pas encore fêté sa première bougie mais a déjà beaucoup grandi ! En quelques mois seulement, elle a réussi à mobiliser de nombreuses entreprises ainsi que des particuliers autour de la cause qu’elle défend. « Trouver des solutions pour minimiser notre impact environnemental » explique Cécile Burton, la Présidente. « On a besoin de protéger l’avenir de nos montagnes ». Au départ, ce qui devait être une petite idée entre copains pour réduire ses déchets plastiques a pris une toute autre envergure. Et l’association parle à tous les publics : aux entreprises, aux citoyens et aux collectivités locales. Une approche menée par une dynamique équipe franco-anglaise de bénévoles.

Un pacte pour les entreprises

Montagne Verte a proposé un pacte aux entreprises de Morzine et sa région. Après un questionnaire d’auto-évaluation des pratiques, une série de suggestions est soumise aux entreprises partenaires. Elles peuvent piocher dans ces idées et s’engager sur 10 actions concrètes à mettre en œuvre. Pour cela, l’association peut fournir des noms de fournisseurs plus durables, de partenaires bio,… Déjà 6 entreprises ont signé ce pacte et une vingtaine sont dans les tuyaux.

Un annuaire de toutes ces acteurs économiques durables pourrait voir le jour, dans l’idée d’un label local. Les visiteurs et résidents désireux de mieux dépenser leur argent pourraient ainsi s’y référer. A terme, ce collectif d’entreprise pourrait même avoir plus de poids face à certains fournisseurs : « seul, un hôtel ou un chalet ne fait rien, mais si on va voir un fournisseur en disant qu’on représente 30 clients, on peut le faire changer ! » explique Cécile Burton.

Lire aussi : Projets dans les Aravis, 8 Unités Touristiques Nouvelles

Des événements pour les citoyens

Les citoyens ne sont pas en reste. Montagne Verte a créé une plateforme de covoiturage qui a recueilli près de 1.000 inscriptions en 3 semaines seulement. Aller à l’aéroport, à Thonon, ou au supermarché voisin, les résidents peuvent voyager groupés. L’association a également organisé des événements, occasions de parler de différentes thématiques sur le développement durable.

Vide-dressings avec une couturière partenaire pour parler des impacts de l’industrie textile, diner « 0 plastique » avec des chefs de la région qui cuisinent 100% avec des produits locaux et qui partagent la liste de leurs fournisseurs, journées recyclage pour expliquer comment transformer de vieux tissus en déco de noël, soirées cinéma, ou encore sorties en montagne pour constater sur le terrain les effets du changement climatique… En quelques mois seulement, l’association était sur tous les fronts !

Lire aussi : Autriche, un glacier des Alpes saccagé par des pelleteuses ?

Une stratégie de développement durable, « on veut proposer des changements ! »

Mais l’initiative la plus atypique réside certainement dans le recrutement de Benoit. Ce spécialiste du développement durable, du haut de ses 15 ans d’expérience en la matière, a accepté de rejoindre l’équipe de l’association. Financée par une levée de fonds auprès des entreprises du secteur, cette embauche a de quoi surprendre. Car ce « Directeur du Développement Durable » cherche à formaliser une stratégie de développement durable pour Morzine et sa région : « comment devenir une destination touristique durable ? ».

En lien avec des Offices de Tourisme, des communautés de commune et des opérateurs de domaines skiables de la région, Benoit devrait présenter une feuille de route en avril prochain, fruit de ses expériences et de ses échanges avec les acteurs locaux. L’idée n’est pas de faire une liste au Père Noël ni de remplacer les pouvoirs publics mais bien « d’être un soutien, d’encourager. On doit tous agir ! ». Rendez-vous en avril donc, pour en savoir plus sur les grands axes de cette stratégie de développement durable et pour juger de la réception de ces idées par les collectivités locales.

Illustration © DR

4.4/5 - (19 votes)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Une réflexion sur « Montagne Verte : à Morzine, une organisation environnementale fait bouger les lignes »

  1. Japanese Knotweed…A quick question…are you aware of just how Japanese Knotweed is TAKING OVER the river banks of the River Dranse?…it will eventually take over the river bank completely, destroying the natural / indigenous plants and interfering with the natural ecosystem. In just a few weeks it is already spreading it’s evil roots especially in the Jotty area and more locally to me, between Essert La Pierre and St Jean D’Aulps…THIS PLANT DOES NOT BELONG HERE, IT IS A KILLER OF THE NATURAL ENVIRONMENT!…is there any one that can be contacted to address this very serious problem. Thank you, Chris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.