montagne altitude default

Steve Plain et les 7 sommets : record battu !

Il s’était lancé dans un défi complètement fou. Fraîchement remis d’un accident qui aurait du le laisser en fauteuil roulant pour le reste de ses jours, l’australien Steve Plain avait décidé de gravir des montagnes.

Son objectif ? Gravir le plus haut sommet de chaque continent, le fameux challenge des 7 sommets. Mais depuis 1985, ce n‘est plus si fou que cela : plus de 400 personnes ont déjà bouclé ce challenge. Alors il décide de jouer le chrono et de boucler ces 7 ascensions en 4 mois ! Le record qui tenait jusqu’alors dépassait les 5 mois.

Mi-janvier 2018, il est au sommet du Mont Vinson (Antarctique) pour le premier de la série. Puis, il enchaine le plus rapidement possible. Son objectif, être le plus rapide sur les sommets les plus faciles pour garder un peu de marge pour le dernier, le plus haut de tous : l’Everest. Et cet ultime sommet va jouer avec ses nerfs.

Le dernier : l’Everest

Tout commence plutôt bien, la période d’acclimatation va assez vite, même s’il n’est pas au top de sa forme. Il enchaîne les rotations entre camp de base et camps d’altitudes, commence à se familiariser avec cet univers (qu’il connaît déjà un peu : il était au sommet du Lhotse tout proche en 2017). Et puis la météo vient jouer les trouble-fêtes. De longues journées d’attente sans pouvoir s’élancer vers le sommet. Les sherpas eux-mêmes, chargés de sécuriser la voie, peinent à arriver jusqu’au sommet. Et puis dimanche 13 mai, tout se débloque. La fenêtre de beau temps qui s’est ouverte semble optimale. Les sherpas arrivent au sommet et il ne faut que quelques heures à Steve Plain pour attaquer.

Pendant les jours précédents, à quelques jours de l’expiration de son chronomètre, il était monté au camp 2, puis 3. Dans la nuit de dimanche à lundi, il était au camp 4 à près de 8.000m. Le sommet équipé par les sherpas, il était prêt à monter. C’est ce qu’il a fait, partant vers 22h30 du dernier camp et arrivant vers 6h du matin sur le toit du monde. Couronnant ainsi ces 4 mois d’intense effort.

Les 4 mois allaient se terminer 2 jours plus tard. Ce lundi matin, Steve était le premier alpiniste occidental au sommet de l’Everest, accompagné par deux sherpas Jon Gupta et Pemba Sherpa.

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *