montagne altitude default

Mauvais temps sur le Pakistan (Expéditions News #4)

Mike Horn quitte le Nanga Parbat

Depuis plusieurs jours, la neige tombe abondamment sur le massif du Nanga Parbat. Les prévisions pour les 10 jours à venir n’étant guère plus ensoleillées, Mike Horn et son équipe ont décidé de faire demi-tour. Les jours qui viennent vont très certainement rendre la montagne encore plus dangereuse, ils font donc le choix de repartir. Ils viennent de récupérer le matériel et les vivres déposés à 5.600 mètres et tarderont pas à regagner Islamabad. Horn reste philosophe : « la montagne sera toujours là alors on pourra toujours revenir dans ce sublime Pakistan ! ».

La neige bloque le K2

Comme au Nanga, le temps est vraiment maussade sur le K2. Depuis plusieurs jours, les grimpeurs québécois et notamment Nathalie Fortin sont bloqués au camp de base. Ils s’entendent bien avec l’équipe japonaise, également présente au pied de la montagne. Arrivés il y a plus de 10 jours, ils avaient été les premiers à grimper et à tracer la voie vers les camps supérieurs. En quelques jours, cette trace a été complètement ensevelie. Un porteur a mis quelques 12 heures en début de week-end pour retracer le chemin jusqu’au camp 1.
Le camp devrait s’agrandir dans les heures qui viennent avec notamment l’arrivée de Sophie Lavaud.

Les autres sommets

Avant de s’attaquer au K2, Carlos Garranzo est au Broadpeak et a pu progresser jusqu’au camp de base avancé à plus de 5.000 mètres. De son côté, Masha Gordon livrait il y a quelques heures une description de sa caravane de porteurs à destination des Gasherbrum. « La poussière imprègne chaque cavité. Les porteurs avancent dans des chaussures en plastique (…) Des chèvres bêlantes traînées contre leur volonté comme si elles anticipaient une fin proche. Des vaches velues marchant lentement vers leur abattage au camp de base (…) Chevaux et mulets qui soulèvent la poussière. Des centaines de sacs de riz et de lentilles pour nourrir une armée : 390 hommes et 10 femmes ».

Jedrek Bargiel, le frère d’Andrzej, en a fait quelques images…

De son côté, Adam Bielecki a ouvert le camp 1 côté Gasherbrum après 20 heures de grimpe en deux jours. Retour au camp de base pour s’y reposer : « avec Jacek on mérite la gratitude des autres équipes et du repos au camp de base ! » expliquait-il à la descente.

Lire aussi : les camps de base s’animent au Pakistan

4.3/5 - (3 votes)

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.