Kilian Jornet à l’Everest pour une nouvelle ascension express !

Plus d’infos sur les plans de Kilian Jornet à l’Everest, les problèmes de bureaucratie chinoise pour le Shishapangma et la foule sur le Manaslu. La mousson est passée… La saison des expéditions automnales démarre ! Pas de panique, on parlera aussi du Dhaulagiri, du Lhotse et même du Cho Oyu !

Kilian Jornet : ses projets se précisent…

Il y a quelques jours, nous apprenions via la publication des permis d’ascension que le Catalan Kilian Jornet était au Népal cet automne, plus précisément du côté du Lhotse et de l’Everest. Un voyage d’agrément ou une tentative de nouveau record ? Personne n’était capable de répondre tant l’ultra-runner se voulait discret sur son projet. La version officielle étant « un voyage en famille ». Après son très controversé doublé sur le versant tibétain en 2017, Kilian Jornet pourrait bien tenter un nouveau chrono sur le versant népalais.

Lire aussi : Le double Everest de Kilian Jornet dénoncé dans un nouveau livre

C’est en tout cas ce que croit savoir Garrett Madisson : Kilian Jornet utilisera son permis d’ascension mais aura son propre programme, a-t-il confié à Alan Arnette. Objectif : une ascension rapide de l’Everest. Il pourrait également s’attaquer à une nouvelle voie à partir du Camp 2, en fonction des conditions de neige. Dans ce climat automnal, il devrait installer son camp de base à Gorak Shep, environ 200 mètres de dénivelé sous le camp de base traditionnel de l’Everest.

Peu ou pas de permis en Chine ?

Le gros des ascensions au Tibet devrait se concentrer sur le Cho Oyu. Il se murmure cependant que Nims Dai s’attaquerait à ce sommet par le versant népalais. Une voie plus dangereuse que la voie normale mais qui ne nécessite pas le permis chinois. Pour le Shishapangma cependant, il n’aura pas d’autre choix que de passer par la Chine, cette montagne étant située en totalité au Tibet. La rumeur enfle au sujet d’une décision des autorités chinoises de ne délivrer aucun permis pour le Shishapangma cette saison. En 2017, la Chine avait également décidé de fermer l’accès à ses 8.000, en réponse à « une série de problèmes » notamment la traversée illégale d’un grimpeur monté par le Tibet et redescendu par le Népal (Everest). Cet automne, aucune raison n’a encore été avancée et seul le Shishapangma semble visé.

La foule sur le Manaslu, 8.156 mètres

C’est bien sur le Manaslu que l’on rencontrera le plus d’alpinistes cet automne. Près d’une vingtaine de permis ont d’ores et déjà été annoncé par le Département du Tourisme népalais mais le chiffre n’est pas encore arrêté. Cela ferait déjà près de 200 grimpeurs. Les connaisseurs estiment qu’il pourrait y en avoir le double. Ci-dessous, les premières nouvelles de l’expédition d’Adventure Consultants au Manaslu…

Voir cette publication sur Instagram

Manaslu Expedition 2019 Dispatches – Misty Flight 3 September 2019 When we got to the airport after a 5am wakeup, we had to weigh all our gear one last time and decide who goes on which load with which bags. The trick is the two loads must weigh no more than 500kg each and also the gear takes up a big volume… Thanks to our Nepali team for sorting all this out. In the end, we decided that the lightweight KyQuan and Da Jangbu (our Sirdar, head of the Sherpa team) would go first with most of the barrels, cardboard boxes and heavy bags. Mike, Roi, Shine, David and I would follow on the 2nd round. For that, we had to remove the back seats from the chopper – Da Jangbu sat on the bags and there we go. In the end, the two loads were probably just a few kilograms under the 500kg allowance and everything fitted! Lucky us 🙂 The flight to Samagaon was truly amazing. Going around clouds at fairly low altitude created a mystical atmosphere. The city was quickly replaced by small towns and later only a few houses and temples remained spread on the mountain slopes. After a 45 minute flight, we landed safely in the remote village of Samagaon where we enjoyed our first dal bhat (Nepali curry). After a good nap, we walked to the local Buddhist temple, met the lama and got a little overview of the area. In the temple, Da Jangbu gifted us with the deep sound of his voice while saying a Buddhist prayer for the safety of all of us. Back at the lodge, we started working hard on our acclimatization: playing dice and cards, drinking, eating and resting… Yes, we are on our way to a big mountain! Tomorrow we’ll go for a trek in the valley, getting some exercise after Da Jangbu and I take care of the permit paperwork with the local officer. Greetings from the mountains! The AC Manaslu Expedition Team 2019 📷 @jbchandesris #manaslu #acteam #manaslu2019 #8000mpeaks

Une publication partagée par Adventure Consultants (@adventureconsultants) le

Illustration Kilian Jornet © Gerard Reyes / Everest : © Pixabay.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here