Expéditions Automne 2019 : Repérage des crevasses par drone à l’Everest

Alors que les grimpeurs affluent vers les camps de base, Nims Dai se fait du souci pour son permis d’ascension du Shishapangma. A l’Everest, l’équipe d’Andrzej Bargiel utilise ses drones pour faire des repérages…

Carlos Soria termine sa préparation, Sergi Mingote ses valises, les autres arrivent !

L’alpiniste espagnol de 80 ans a passé plusieurs jours dans la vallée du Khumbu pour acclimater son organisme. Dans quelques heures, il devrait rejoindre le camp de base du Dhaulagiri pour la suite de son expédition. C’est sa dixième tentative pour gravir ce sommet népalais, sans oxygène.

Sergi Mingote, que l’on retrouvera bientôt au Dhaulagiri, n’est pas encore parti d’Europe. Départ prévu ce samedi 14 septembre pour son dernier 8.000 de l’année ! S’il réussit, il ne lui restera plus que 7 sommets à gravir pour terminer son challenge des 1.000 jours.

Le Bulgare Atanas Skatov avance vers le camp de base. Hier, son équipe arrivait à Marpha, histoire de s’approcher au maximum du camp en jeep. Pas de nouvelles de Sophie Lavaud qui doit être dans le même secteur.

La Chine bloquera-t-elle le projet de Nirmal Purja alias Nims Dai ?

Alors que Nims Dai vient d’arriver au camp de base du Manaslu pour gravir le 12ème sommet de son projet, le spectre d’un blocage par la Chine est toujours là. Les deux derniers sommets de la liste : Cho Oyu et Shishapangma sont en territoire chinois. Le premier est accessible mais sous conditions. Tous les alpinistes doivent avoir quitté le Cho Oyu avant le 1er octobre et la Chine ne rigole pas avec les retards. D’autres expéditions sont actuellement en train de s’organiser sur cette montagne. Le second sommet pose bien plus de questions.

Quatorzième sommet de la planète et seul 8.000 en totalité en territoire chinois, le Shishapangma culmine à 8.013 mètres. A ce stade, l’accès à ce sommet serait fermé par les autorités. Un haut responsable du ministère des affaires étrangères népalais a affirmé à l’Himalayan Times que « des pourparlers bilatéraux de haut niveau sont en cours pour ouvrir le Shishapangma à l’escalade cette année ». Le sort du Project Possible de Nims Dai est donc suspendu à la bureaucratie chinoise…

Au Manaslu, Stefi Troguet s’acclimate !

Arrivée il y a quelques jours dans la région, l’Andorrane Stefi Troguet commence à s’acclimater à l’altitude. Elle fait partie de l’expédition menée par Elite Himalayan Adventures, autrement dit par Nims Dai !

Bargiel attaque la Cascade de Glace à l’Everest

Andrzej Bargiel, qui vient à l’Everest pour une petite descente à ski, commence à s’attaquer au délicat problème de la cascade de glace. Ce glacier, passage obligé vers le sommet, est l’une des zones les plus critiques de l’itinéraire. Toujours en mouvement, ce glacier compte nombre de pièges : des crevasses cachées aux fragiles séracs. Une bonne partie des repérages se font à l’aide d’un drone. Il permet aux « icefall doctors » un travail facilité. Ils peuvent préparer le tracé de l’itinéraire jusqu’aux camps 1 et 2 avant de se lancer dans le glacier.

Illustration Everest Drone © Bargiel, Everest Ski Challenge

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here