De l’alpinisme hivernal en face Sud du Mont Shkhara, Géorgie

Le Mont Shkara culmine à 5.193 mètres au cœur du Grand Caucase à la frontière entre la Russie et la Géorgie. Il constitue d’ailleurs le point culminant  de Géorgie. En février 2018, deux Géorgiens se sont attaqués à sa Face Sud. 2.300 mètres de montée en style alpin, quelques 60 longueurs. Il aura fallu quelques 8 jours à Archil Badriashvili et Giorgi Tepnadze pour venir à bout de cette face. Ils viennent de publier des images de cette ascension, nommée l’an dernier aux Piolets d’Or.

A l’occasion, ils ouvraient une nouvelle voie et réalisaient la première hivernale de la face. Les images ci-dessous donnent une idée de leur parcours même s’ils précisent : « les parties les plus dures n’ont pu être filmées à cause des très mauvaises conditions ». Une chose est sûre, les deux alpinistes géorgiens n’étaient pas dérangés par la foule.

Cette montagne est réputée pour sa difficulté. Sa première ascension remonte à 1888. Elle avait alors été gravie du côté russe. Sur le versant géorgien, l’accès est plus difficile. Pour atteindre le petit village d’Ushguli, au pied de la montagne, c’est – encore aujourd’hui – le parcours du combattant. La route du nord de Koutaïssi étant souvent impraticable. Notamment en conditions hivernales.

Début décembre, alors que nous ne sommes pas encore au cœur de l’hiver, les températures ressenties au sommet flirtent avec les -46°C.

Lire aussi : Géorgie, un tas de containers se transforme en hôtel

Le même duo avait tenté l’ascension du Nanga Parbat à l’automne 2018. Ils avaient finalement renoncé “l’hiver arrivant trop tôt”.

Illustration © Archil Badriashvili

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here