Casque sur K2

K2 en hiver [ascension en cours] : son casque lui sauve la vie !

Depuis le début de la semaine, c’est l’effervescence sur les pentes du K2. Une nouvelle tentative de sommet est en cours. Peut-être la dernière de la saison. Plusieurs alpinistes ont d’ores et déjà renoncé, d’autres sont en bonne posture. John Snorri, lui, a reçu une pierre sur la tête, sans son casque, les conséquences auraient été autrement dramatiques.

Les alpinistes encore sur la montagne ciblent demain pour atteindre le sommet. Certains sont malgré tout assez loin du but.

De premiers abandons !

A l’issue de la journée de mercredi, plusieurs grimpeurs ont fait demi-tour, préférant retourner au camp de base. C’est notamment le cas de l’Américain Jon Kedrowski qui a préféré renoncé. « J’ai considéré que le risque sur le K2 était plus grand que la récompense qu’il pourrait m’apporter ». Son camarade Colin O’Brady est toujours sur la montagne, comme leur sherpa Pasang Norbu Sherpa qui espère, selon Kedrowski, établir un record de vitesse sur l’ascension du K2 : « le chemin est long et le risque important » souligne l’Américain. La Polonaise Magdalena Gorzkowska a également renoncé à cette tentative, elle est de retour au camp de base. Son compatriote Oswald Rodrigo Pereira également, tout comme les sherpas qui les accompagnaient. L’Italien Mattia Conte est également de retour en lieu sûr.

MISE A JOUR 04/02/21 – 12h : La Polonaise Magdalena Gorzkowska a été évacuée du camp de base par hélicoptère. Son état de santé s’était dégradé dans la dernière rotation vers le Camp 1. Elle est arrivée à Skardu et la perte d’altitude semble améliorer les choses.

Lire aussi : Avant Tamara, Magda et Josette, des femmes ont écrit l’Histoire du K2

Encore plus d’une vingtaine d’alpinistes sur la montagne

D’autres grimpeurs étaient répartis sur l’ensemble de l’Eperon des Abruzzes, notamment Juan-Pablo Mohr et Tamara Lunger qui avaient atteint hier soir les 6.970 mètres, le camp 3 bas, dit Camp japonais. L’équipe de John Snorri était un peu plus bas, avec Ali et Sajid Sadpara notamment. D’autres grimpeurs ont passé la nuit dans les camps 2 (haut et bas), notamment la Suissesse Josette Valloton. Dans la matinée, les trackers GPS montraient la suite des ascensions, avec Juan-Pablo Mohr qui dépassait doucement les 7.000 mètres. Ceux qui ont dormi au camp 2 bas, sous la cheminée House, ne sont-ils pas trop loin pour être au sommet demain ? Nous le verrons dans les prochaines heures. D’autant que la météo ne semble pas offrir plus de temps qu’initialement prévu : il faudra être au sommet demain ou laisser tomber.

Snorri : son casque lui sauve la mise sur le K2

Hier, l’Islandais John Snorri a fait face à une chute de pierre. Cette dernière a atterri sur sa tête « par chance, son casque l’a sauvé ». Seul le casque semble avoir des dégâts. L’alpiniste signalait également la blessure d’un autre grimpeur non identifié, touché par ces pierres à l’épaule. L’organisateur de l’expédition, Chhang Dawa affirme qu’il n’y a pas de blessé. Plus d’infos dans les heures qui viennent. John Snorri a également signalé un début de gelure à un doigt, phénomène à suivre avec précaution d’autant que le froid va se faire plus mordant dans la suite de l’ascension.

Illustrations © M.Ly CC BY-2.0

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *