K2 tentative en cours

K2 en hiver [tentative en cours] : alpinistes en mouvement à tous les étages !

La fenêtre météo qui s’est ouverte pour un hypothétique sommet ce vendredi 5 février est exploitée au maximum par les expéditions encore présentes au camp de base. Une répétition du sommet en hiver n’est pas impossible. Sur le K2 : une nouvelle tentative est en cours !

La météo se modifie traditionnellement en février sur le K2 et des chutes de neige pourraient venir compliquer de futures fenêtres météo. Autant dire que la fenêtre actuelle est peut-être la dernière de la saison hivernale du K2 ! De nombreux alpinistes le savent et tentent le sommet dans une séquence de plusieurs jours qui a commencé hier pour certains, aujourd’hui pour d’autres.

Tentative en cours : les alpinistes sont en mouvement sur le K2

Le duo Tamara Lunger et Juan-Pablo Mohr est en route, et devrait rejoindre le Camp 3. L’Italienne et le Chilien grimpent sans utiliser d’oxygène supplémentaire. D’autres grimpeurs montent vers le Camp 2, comme l’Islandais John Snorri et les Pakistanais Sadpara père et fils. L’Américain Colin O’Brady et son acolyte Jon Kedrowski sont là aussi, deux sherpas devraient se joindre à eux pour la dernière phase de l’ascension. Le Bulgare Atanas Skatov et son sherpa, Lakpa Dendi, sont aussi en route.  

On sait aussi que l’Italien Mattia Conte a débuté son ascension mais qu’il a fait demi-tour. La Polonaise Magdalena Gorzkowska est toujours en route. Elle attaque aussi cette tentative de sommet, alors qu’elle était encore très malade il y a quelques heures : « Peut-être que ce n’était pas le meilleur moment pour moi » explique-t-elle en référence au timing de cette fenêtre météo et à sa maladie. Mais « je me sens mieux » a-t-elle confirmé, rejoignant le groupe des alpinistes qui filent vers les camps d’altitude.  

D’autres membres de l’expédition Seven Summit Treks sont probablement en route.

Après le sommet, il ne faudra pas trainer…

Tout ce petit monde devrait converger vers le Camp 3 dans la journée de demain. Tamara Lunger évoquait même un éventuel « Camp 4 bas, s’il n’y a pas de vent ». L’objectif étant de s’y reposer quelques heures puis de partir dans la nuit en direction du sommet. John Snorri évoquait un départ vers 21h ce jeudi et « 15 à 16 heures pour atteindre le sommet ».

La météo du vendredi 5 ne devrait pas être un obstacle majeur même si le vent pourrait être plus prononcé que lors du sommet du 16 janvier dernier. Quand 10 Népalais étaient arrivés à vaincre le K2 pour la première fois en hiver. Il ne faudra pas trainer, car le vent va forcir quelques heures plus tard. Dès le sommet atteint, il faudra donc redescendre rapidement, idéalement sous la barre des 7.000 mètres (vers le Camp 2).

Illustrations © M.Ly CC BY 2.0

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *