annapurna

Printemps 2021 : des Français sur l’Annapurna !

L’alpiniste Yorick Vion compte gravir la face nord de l’Annapurna. A ses côtés, Marc Batard, connu pour son surnom « sprinteur de l’Everest » et le réalisateur Bertrand Delapierre, habitué des terrains extrêmes. Trois Français sur les pentes de l’Annapurna.

Marc Batard sera là dans le cadre de sa préparation à l’ascension de l’Everest pour ses 70 ans en 2022. Pour Yorick Vion, 34 ans, ce sera une première expérience à 8.000m. Une expédition via la face nord de ce sommet mythique de l’Himalaya népalais. Son objectif : atteindre le sommet en style alpin. Sur sa cagnotte Leetchi, il explique même qu’il pourrait redescendre à ski. Cet « itinéraire n’a d’ailleurs été skié qu’une seule fois mais tenté par un Français Yves Morin en 1979 qui malheureusement mourut pendant la descente » détaille Yorick. En 2018, deux Russes avaient également tenté de skier sur l’Annapurna mais la météo avait empêché tout mouvement.

Des français à l’Annapurna : ascension par la voie des Hollandais

Côté ascension, il sera question d’une montée sans oxygène et sans assistance. Yorick mise sur la vitesse : « la rapidité est gage de sécurité ». Mais il ne compte pas se faciliter la tâche. Sur la face nord, il compte emprunter la voie hollandaise, cette variante de l’itinéraire français de 1950 ouvert en 1977. Cet automne-là, seuls deux grimpeurs étaient parvenus au sommet, mais en utilisant de l’oxygène sur la dernière partie de l’ascension. Un itinéraire « plus dur mais moins exposé aux risques objectifs » que le reste de la face. Il avait été répété en 1978 par la fameuse expédition féminine organisée par l’Américaine Arlene Blum.

Un Savoyard sur l’Annapurna !

Yorick Vion est savoyard. On peut croiser ce professionnel de la montagne à Courchevel, dont il est ambassadeur, mais aussi partout ailleurs dans les Alpes où il a skié de nombreuses pentes raides. Fort de ces expériences, il s’est également aventuré en expéditions aux quatre coins du monde : des Andes à l’Atlas, du Pamir au Tian Shan et désormais au Népal. Il a plusieurs aventures à plus de 7.000m à son actif mais ce sera sa première expérience à 8.000. Plus précisément à 8.091 mètres ! De quoi se préparer, lui aussi, pour une expédition à l’Everest l’année suivante.

Illustrations Annapurna © DR

  

4.6/5 - (9 votes)

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.