Marc Batard Annapurna

Marc Batard à l’Annapurna : « Si j’étais raisonnable, je n’irais pas ! »

Marc Batard, 69 ans, devrait rejoindre le sommet de l’Annapurna ce vendredi. Une tactique bien réfléchie pour minimiser les risques liés notamment à la présence d’autres expéditions.

Dans quelques heures, des dizaines de grimpeurs devraient s’approcher du sommet de l’Annapurna. Marc Batard et son équipe patientent sagement avec un jour de décalage. La tactique est simple : éviter la foule des grands jours. Marc, Yorick, Bertrand et Pasang grimpent sans oxygène « légers et rapides ». Demain, ils devraient filer jusqu’au Camp 3, puis dans la nuit de jeudi à vendredi : départ pour le sommet ! Retour au camp de base prévu samedi. Si tout va bien, il n’y aura qu’une seule nuit au-dessus de 5.500 mètres.

Lire aussi : Et l’an prochain, pour ses 70 ans : l’Everest !

Marc Batard : une grotte sur l’Annapurna !

Cette tactique express a pour vocation d’éviter de passer trop de temps sur la zone la plus dangereuse. Entre les Camps 2 et 3, les risques sont élevés. Marc Batard en a bien conscience mais il les accepte : « Si j’étais raisonnable, je n’irais pas » explique-t-il dans la vidéo ci-dessous. Il explique aussi comment la grotte creusée sur la montagne pourrait leur offrir plus de confort et de sécurité qu’une tente.

Illustration © M.Batard https://www.facebook.com/MarcBatardLEverestenpartage

4.3/5 - (21 votes)

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.