montagne altitude default
Ski

Cet hiver en ski, on évite les blessures !

La pratique des sports d’hiver, et notamment du ski alpin et du snowboard, est risquée. Comme tous les sports. Surtout quand on en pratique rarement. Les premières neiges venues, des hordes de citadins vont débarquer sur les pistes. Pour beaucoup, la pratique à haute dose d’une activité sportive n’est pas une habitude. Pourtant, skier 6 jours d’affilée plusieurs heures par jour n’est pas anodin. Cela représente un véritable effort sportif. Sans préparation ou pratique régulière d’un sport, les risques de blessures sont accrus. Enfin, le respect de quelques règles élémentaires peut également réduire les risques d’accidents.

Comment se préparer ?

Vous n’avez pas beaucoup de temps à consacrer à votre préparation ? Qu’à cela ne tienne. Dès que possible, oubliez les ascenseurs du bureau et privilégiez les escaliers. Un dossier à relire ? Quittez votre fauteuil pour vous installer contre un mur, genoux pliés à 90°, dos collé au mur (la position de la « chaise »). Tenez la position pendant la lecture de ce dossier de 50 pages, vous verrez, vos quadriceps vont chauffer. Ensuite, il faut travailler son endurance. Natation, vélo, course à pied… trouvez le sport qui vous conviendra le mieux. Démarrez cet entrainement 3 à 6 semaines avant votre séjour au ski !

Les grands classiques

Tout d’abord, le matériel ! Si vous louez votre matériel, le professionnel vous fera des réglages aux petits oignons (à condition que vous ne mentiez pas sur votre poids hein ?). En revanche, si c’est votre propre matériel, faites attention au réglage des fixations. Des applis mobiles existent pour vous aider. Si vous n’êtes pas sûr de vous, mieux vaut demander de l’aide à un professionnel. Une chute et des skis qui ne déchaussent pas au bon moment, c’est la blessure assurée !

Côté matériel n’oubliez pas non plus votre casque et un petit sac avec de l’eau et de quoi grignoter. Enfin, restez humbles ! Cette piste noire est belle et vos amis veulent à tout pris la descendre. Mais vous peinez déjà sur les pistes bleues. Alors, mieux vaut les laisser filer et descendre tranquillement sur un itinéraire à votre niveau. Peut-être devriez-vous songer à quelques cours de ski pour être plus à l’aise techniquement ?

Lire aussi : le casque de ski ne limite pas les risques de lésions cérébrales graves 

Levez le pied !

Même si vous souhaitez à tout prix profiter de cette journée de beau temps sur les pistes, il faut rester raisonnable. Avec la fatigue, le risque d’accident augmente d’heure en heure pour culminer au troisième jour de ski. Si vous attaquez vos vacances déjà fatigués par des mois de travail sans interruption, soyez d’autant plus prudent !

Enfin, même si personne ne souhaite un accident, être couvert par une assurance pourrait, le cas échéant, bien vous aider !

Illustration © DR

4/5 - (5 votes)

Caroline D.

Caroline est spécialiste de l'univers du ski. Elle couvre les différentes compétitions lorsqu'elle n'est pas, elle même, en train de skier ! Et le ski sous toutes ses formes : ski alpin, ski nordique, saut à ski, snowboard, freestyle... côté compétition mais pas que. Elle vous parle également des aventuriers partis skier des pentes vierges au bout du monde ! Pour la contacter directement : caroline@altitude.news !

Voir tous les articles de Caroline D. →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.