Fédération Internationale de Ski : la fin de l’ère Kasper

Gian-Franco Kasper est un personnage incontournable de la Fédération Internationale de Ski (FIS). Voilà près de 22 ans qu’il dirige cette institution. Sur cette période, beaucoup de changements ont eu lieu, notamment la plus grande place données aux disciplines free-style et free-ski. Il a annoncé sa démission à venir.

Extrême et climato-sceptique

Les changements, ce n’est pas ce que l’on retient de lui. Kasper reste un homme très controversé, notamment pour des prises de position très discutables. Il devrait quitter définitivement ses fonctions à la fin de la saison, en mars 2020. Il passera la main au prochain congrès de la FIS, en Thaïlande.

A 75 ans, le Suisse n’est pas que climato-sceptique, c’est aussi un porte-parole embarrassant pour le monde du ski. En 2017, il avait pris position sur l’interdiction des russes aux J.O. de 2018 pour causes de dopage. Il avait fait un rapprochement entre cette interdiction et la persécution des Juifs par les Nazis. Quelques mois plus tard, il évoquait qu’il préférait travailler à organiser des compétitions dans des pays-dictatures, pour limiter les nuisances des écologistes. C’est dans la foulée qu’il avait parlé du « soit-disant changement climatique ».

Les fédérations nationales réfléchissent déjà à proposer des noms de candidats pour lui succéder.  

Illustration © FIS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here