A Yanqing, les pistes des Jeux de Pékin sont prêtes, sans neige !

Les principales infrastructures du Chinese National Alpine Skiing Centre sont désormais sorties de terre. Les pistes de ski sont tracées dans les forêts, les remontées mécaniques sont installées, les réseaux de neige de culture enterrés. Les routes sont terminées…

Car si les épreuves des Jeux de Pékin ne commencent que février 2022, les installations vont être testées grandeur nature dans quelques semaines seulement.  Les premières courses de Coupe du Monde auront ainsi lieu mi-février prochain. La station de Yanqing accueillera ainsi des épreuves de descente et Super-G Hommes dès cet hiver.  

Lire aussi : La Chine se prépare pour les Jeux Olympiques de Pékin 2022

Une station sans neige naturelle !

Les canons à neige ont commencé à produire les précieux flocons dès le 15 novembre dernier, d’après un communiqué de la Fédération Internationale de Ski. Avec une aire d’arrivée à 1.360 mètres d’altitude, il est évident que la neige naturelle de sera pas suffisante pour rendre le site opérationnel. Le Comité International Olympique le sait bien. Ces régions « ont des chutes de neige très réduites pendant la saison, les Jeux s’appuieront complètement sur la neige de culture. (…) En raison du manque de neige naturelle, l’aspect du site pourraient être peu esthétique » expliquait le Comité au moment du choix des candidatures en 2015.

Ces installations sont situées sur la Montagne Xiaohaituo, environ 90 kilomètres au Nord-Ouest de Pékin. A Yanqinq, il tombe rarement plus de 5 centimètres de neige par an.

yanqing en hiver
Le même paysage, deux sources différentes…

Illustration Yanqing © Pékin 2022

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here