casque ski obligatoire
Ski

Une députée réclame l’obligation du port du casque de ski !

Dans une proposition de résolution, une parlementaire de Haute-Savoie plaide pour rendre le casque de ski obligatoire. Pour l’heure, le port du casque n’est que recommandé en France.

Une députée de Haute-Savoie vient de déposer une proposition de résolution pour rendre obligatoire le casque de ski. Uniquement pour les personnes de moins d’1m50. Comprendre principalement pour les enfants. Christelle Petex (LR) parle de « considérations de santé publique » et cherche à « encourager une culture de la sécurité ». Et tant pis si les enfants portent déjà des casques de ski pour près de 96-97% d’entre eux. Et tant pis si les ados qui en portent (un peu) moins dépassent les 1m50.

La députée évoque « une barrière supplémentaire en cas de chute ou de collision ». Et tant pis si plusieurs études font la démonstration que les casques ne protègent pas des lésions les plus graves. Les casques se révèlent efficaces lors de collisions à petite vitesse mais les standards actuels de vitesse sur les pistes les rendent moins performants dans nombre de situations. Le Président de l’Association Internationale pour le Ski en Sécurité (ISSS) affirmait il y a quelques années qu’il fallait recommander le port du casque mais pas le rendre obligatoire, sa protection n’étant pas toujours déterminante. Le skieur casqué doit garder en tête que son équipement de protection n’a pas des pouvoirs magiques.

Le casque de ski, ailleurs dans le monde

En Italie, le port du casque de ski est obligatoire pour les moins de 18 ans. Du côté de l’Autriche, ce sont les moins de 16 ans dans la plupart des régions. En France, certaines écoles de ski obligent leurs élèves à en porter. Aux Etats-Unis, la règle diffère d’un Etat à l’autre et surtout d’une station à l’autre. Certains domaines skiables obligent ainsi tous les skieurs à porter un casque, d’autres uniquement les mineurs avec contravention pour les parents en cas de non-respect de la règle.

La proposition de résolution doit recevoir l’aval du Premier Ministre avant de voir inscrite à l’ordre du jour des parlementaires. Elle peut ensuite être votée. Christelle Petex est députée de la 3ème circonscription de Haute-Savoie. Les principaux domaines skiables du département se situent en dehors de sa circonscription.

Illustration © Pixabay

Notez cet article

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *