Garmisch-Partenkirchen

Garmisch-Partenkirchen, la petite allemande

Ville de Bavière de quelques 25.000 habitants, Garmisch-Partenkirchen n’est située qu’à 708 mètres d’altitude à deux pas de la frontière autrichienne. Son domaine skiable quant à lui, s’étire jusqu’à la Zugspitze à 2.962 mètres. C’est-à-dire jusqu’au point culminant d’Allemagne ! La ville est très ancienne puisque Partenkirchen était une ville romaine au Ier siècle. Par la suite, Garmisch et Partenkirchen restent séparées jusqu’en 1935 où Hilter les fusionne pour leur faire accueillir les Jeux Olympiques de 1936. Depuis, GaPa (c’est son petit nom) est restée une référence dans les stations de montagne mondiales.

La Mecque du saut à ski

Garmisch PartenkirchenConstruit en 1923, le tremplin de Garmisch-Partenkirchen était à cette époque l’un des seuls au monde. Premier succès pour les Jeux de 1936 puis, dès 1953, c’est un rendez-vous annuel qui le met en lumière. Il accueille l’une des manches de la Tournée des 4 tremplins (manche de coupe du monde). Chaque année pour le nouvel an, les touristes et les locaux affluent au pied des tremplins olympiques pour cet événement. 62 mètres plus haut, les plus grands sauteurs de la planète s’élancent. Le site du tremplin est ouvert tous les jours à la visite (gratuit sauf si vous voulez monter sur le tremplin : 10€).
Mais les autres disciplines ne sont pas en reste. Chaque année, plusieurs épreuves de la coupe du monde de ski alpin s’y déroule chaque année et même régulièrement la fameuse Arlberg-Kandahar. La piste de bobsleigh des J.O., quant à elle, est devenue un itinéraire pour les randonneurs.

EN VOIR PLUSUne compétition sur le tremplin en 1956 (YouTube)

 

La Zugspitze

Garmisch PartenkirchenDepuis la gare de Garmisch, un petit train à crémaillère s’aventure dans la montagne vers ce sommet mythique. Comptez 1h15 pour arriver à la gare de destination (et 53 € par personne). Près de 4 kilomètres de la montée se font sous terre. Depuis le gare d’arrivée (2.588m), un téléphérique permet de terminer le trajet jusqu’au sommet à 2.962m. La ligne de chemin de fer a été construite dans les années 30, toute dernière d’une longue série de trains à crémaillères des Alpes. Si vous ne voulez pas prendre le train, vous pouvez atteindre ce même sommet avec un autre téléphérique directement depuis la vallée. Cet appareil est celui de tous les records. Le plus long (4,5 km) à la construction, il demeure aujourd’hui le téléphérique couvrant le plus grand dénivelé au monde (presque 2 km d’une traite). Comptez 9 min pour arriver au sommet. Si l’état du glacier le permet, vous pourrez faire un peu de luge, même en plein été !

EN VOIR PLUSFaire le trajet en train (YouTube)


Du ski, du ski et du ski

Garmisch PartenkirchenPar comparaison avec les grandes stations suisses, françaises ou autrichiennes, Garmisch-Partenkirchen est plutôt une petite station. Entre le domaine skiable de la Zugspitze et celui de GaPa Classic, environ 60 kilomètres de pistes. (Voir le plan des pistes). Si certaines pistes redescendent dans la vallée, les conditions de neige ne permettent pas toujours de les emprunter. La partie « Classic » du domaine est en dessous de 2.000 m et peut donc être moins agréable à skier en fin de saison. Dans ce cas, rendez-vous sur le glacier et le domaine au pied de la Zugspitze.
Domaine Garmisch-Classic : Forfait Journée Adulte : 42€
Domaine Zugspitze : Forfait Journée Adulte : 44,5€

EN VOIR PLUSQuelques images de la station (YouTube)

Illustrations : Markt Garmisch-Partenkirchen  

Zelda N.

Zelda a rejoint la rédaction de Altitude.News en septembre 2017. Elle est spécialiste des stations de ski du monde entier, qu'elle fréquente assidûment ! Elle vous présente des stations sur les 5 continents de façon pratique : comment y aller, s'y loger, y skier... les autres activités, et toujours quelques anecdotes intéressantes ! Pour la contacter : zelda@altitude.news !

Voir tous les articles de Zelda N. →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *