ralf dujmovits biarchedi

Dujmovits et Hansen abandonnent leur ascension du Biarchedi I !

Ralf Dujmovits et Nancy Hansen étaient en expédition sur les pentes du Biarchedi I, ils rentrent sans le sommet après plusieurs semaines de mauvais temps. Pendant ce temps, du monde arrive au pied du Broad Peak.

Ils étaient arrivés bien avant les autres expéditions de cette saison au Karakoram, ils repartent également en premiers. Ralf Dujmovits et Nancy Hansen ciblaient un sommet vierge du Karakoram. Le Biarchedi I et ses 6.810 mètres. Mais les conditions météo n’ont pas permis d’atteindre le sommet et le duo a fait le choix d’abandonner. D’après Dujmovits, ils avaient estimé à 6 jours la fenêtre météo nécessaire pour arriver au sommet et redescendre au camp de base. Une telle fenêtre n’est pas évidente à trouver en cette fin du mois de juin sur le Karakoram. Résultat, ils ont tenté leur chance alors que les prévisions les plus optimistes leur promettaient à peine plus de 4 jours de beau. La réalité a été moins rose, « la neige s’est remise à tomber après le premier jour ».

Avec 30 à 40 centimètres de neige fraiche en plus, il n’était plus question d’avancer, les deux alpinistes ont donc fait demi-tour. Définitivement. Après presque « 3 semaines de mauvais temps », ils ont préféré jeter l’éponge. Considérant que « la chance n’était pas de notre côté », ils ont récupéré leur matériel pour une ultime descente. Ils ont atteint les 5.650 mètres, c’était leur altitude maximale pendant cette expédition. Dujmovits ne cachait pas sa déception : « c’est toujours décevant d’avoir investi autant de temps, d’énergie et d’argent… ».

Et pendant ce temps, au Broad Peak…

Dans le même temps, Don Bowie et Lotta Hintsa n’ont pas eu plus de chance sur le Broad Peak. Eux aussi étaient parmi les premiers arrivés de la saison. Et Bowie expliquait il y a quelques heures « les trois semaines de mauvais temps ». Ils ont atteint plusieurs fois le Camp 1 mais au-delà tout se complique, notamment à cause du risque d’avalanches. Bowie espère que la neige va se stabiliser et qu’ils pourront continuer.

Le duo russe Vitaly Lazo et Anton Pugovkin a également rejoint le Broad Peak. Comme souvent, ils visent une descente à ski de ce 8.000. L’été 2019, ils avaient tenté de skier les pentes du Nanga Parbat, un autre 8.000 du Pakistan.

Le calme du début de saison est terminé au camp de base du Broad Peak, près d’une quarantaine de permis ont été délivrés sur cette montagne pour des alpinistes étrangers. Auxquels s’ajoutent des porteurs d’altitude pakistanais et quelques sherpas. C’est moins qu’au K2 voisin mais c’est tout de même suffisant pour animer le camp de base !

Illustration Biarchedi I © Ralf Dujmovits IG

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *