Qui était Dave McCoy, figure de l’industrie du ski, mort à l’âge de 104 ans ?

Son nom ne vous dit peut-être rien et pourtant Dave McCoy était un pionnier. Il s’est éteint le 8 février 2020 à l’âge honorable de 104 ans. Ce natif de Los Angeles avait découvert les paysages reculés de l’est de la Sierra Nevada, cette chaîne de montagne qui parcourt la Californie, alors qu’il n’était qu’un enfant. « Je n’avais rien vu de pareil, j’adorais la neige, j’ai commencé à en rêver », expliquait-il dans une interview au Magazine Inc en 2008 (en anglais).

Tout débuta avec un moteur de voiture…

Quelques années plus tard, devenu jeune adulte, McCoy découvrit le ski et retourna dans l’est de la Sierra Nevada. Sur les pentes d’un volcan endormi, la Montagne du Mammouth (« Mammoth Mountain »), il bricola un téléski avec un moteur de voiture, sa propre Ford Model A. « Je ne pensais pas au business, on ne voulait que s’amuser » racontait-il. A cette époque – la fin des années 1930 – il y avait de la neige dans le secteur de début novembre à début juin. Embauché par le Comté de Los Angeles pour travailler comme hydrographe, il continuait à venir dans la Sierra le week-end et à faire tourner son téléski artisanal. Au départ pour rien, puis l’idée lui vint de déposer une petite boite au pied des pistes. « les skieurs donnaient ce qu’ils pouvaient ». Avec 15 dollars de recettes la première journée, la possibilité d’une affaire rentable était encore loin mais ce n’était que le début.

Lire aussi : Alterra Mountain Company, 160 millions d’Euros pour cet hiver !

Un télésiège d’occasion à crédit

Au lendemain de la guerre, le ski commença à se développer en Amérique du Nord. Les services de l’Etat en charge des Forêts réfléchirent à développer un domaine skiable dans la région de Mammoth. McCoy fut le premier à tracer quelques pistes et obtint une concession. Il fit l’acquisition d’engins militaires aux enchères pour tracter les skieurs au sommet des pistes. Il rêvait de télésiège mais n’avait pas les moyens de s’en payer un et les banques lui tournaient le dos. Un constructeur, plus visionnaire que d’autres, lui fit alors crédit pour un télésiège d’occasion : « tu me paieras quand ça marchera ».

Le premier hébergement fut construit en 1953 et le développement continua progressivement. En 1965, une télécabine achetée en Suisse marqua le début d’une nouvelle aire. Mammoth Mountain était devenue une affaire rentable. Avec des hauts, et des bas. En 1991, après plusieurs saisons peu enneigées, la banqueroute était là, au pied des pistes. 150 licenciements. Puis le business repartit de plus belle et contribua largement au développement de Mammoth Lakes.

Un domaine skiable et une communauté

« On a contribué à bâtir l’hôpital, la caserne des pompiers, des écoles, maintenant un lycée » se félicitait alors Dave McCoy. Il fit même l’acquisition d’une petite compagnie aérienne pour amener les skieurs jusqu’à la station depuis les régions peuplées de Californie. Quand il imagina le futur de la station, il n’y avait guère qu’une douzaine d’habitants dans le coin, souligne le Los Angeles Times (en anglais). Il acheta des hectares de terrains et n’hésita pas à donner des terrains à ceux qui voulaient développer une activité : un hôtel, un restaurant.

Vendue en 2005 pour 365 millions de dollars, après 68 ans de bons et loyaux services de McCoy, la station de Mammoth Mountains est toujours l’une des plus fréquentées de Californie.

« Il n’y a pas de moyen de comprendre ma vie sans voir où je l’ai passée. Quand la montagne est dégagée, que le temps est calme, il n’y a pas de plus bel endroit au monde ! » Dave McCoy.

Illustration © Wikipedia – Leminhp – CC-BY-2.0

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here