parc naturel ventoux

Le Parc Naturel Régional du Ventoux devient une réalité !

Après l’annonce d’Emmanuel Macron mercredi, un nouveau parc naturel régional devrait voir le jour, autour du célèbre Mont Ventoux. L’idée ne sort pas du chapeau, voilà des années qu’élus locaux (communes et départements) et la Région Sud travaillent de concert à ce sujet. Le syndicat mixte d’Aménagement et d’Equipement du Mont Ventoux, créé en 1965, s’occupe depuis quelques temps déjà de la « préfiguration du Parc Naturel Régional du Mont Ventoux ».

Déjà en 2011, le Préfet de Région (alors PACA) approuvait l’idée d’un tel projet, le Conseil Régional était du même avis. Depuis, quelques 35 communes environnantes (sur 39) ont voté pour la création de ce Parc, dont la mise en place est désormais validée par l’Etat. L’enquête publique mi-2019 a débouché sur un avis favorable de la commission d’enquête.

En bref, l’annonce du Chef de l’Etat vient simplement clôturer un long processus engagé il y a plusieurs années.

Une forme de protection complémentaire

Le secteur du Ventoux bénéficie d’ores et déjà de plusieurs dispositifs de protection de la nature :

  • une réserve de Biosphère, avec près de 2.100 hectares en zone centrale et plusieurs arrêtés de Protection du Biotope,
  • une réserve Biologique Intégrale (906 hectares du Massif forestier du Ventoux)
  • trois zones spéciales de conservation labellisées Natura 2000.

Le Parc Naturel Régional (PNR) vient compléter l’ensemble mais il ne s’intéresse pas qu’aux aspects naturels.

Un « label » au service d’un développement local durable

Les décideurs locaux soulignent la différence entre un Parc National et le projet de Parc Naturel Régional. Ici il n’est pas question que de protéger la nature, expliquent-ils. Il est un « territoire rural habité et vivant », reconnu pour la qualité de « son patrimoine naturel, culturel et pour ses paysages ». « Un PNR préserve et développe les qualités d’un lieu de vie, là est sa grande différence avec un Parc national qui protège et conserve un espace naturel. »

Au total, près de 90.000 hectares sont concernés. Les communes signataires s’engagent sur différents aspects : aménagement du territoire, agriculture, protection de la biodiversité…

Lire aussi : Avril 1336, Pétrarque gravit le Mont Ventoux !

Illustration © DR

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *