station de ski front de neige

Les normes sanitaires accélèrent-elles la fin du ski à la journée ?

Les stations européennes ne semblent pas compter sur une réduction de leur capacité d’accueil pour l’hiver à venir. Il n’en va pas de même sur d’autres continents. En Amérique du Nord, la saison d’hiver se prépare avec des normes assez strictes. Notamment s’agissant de l’usage des remontées mécaniques. En février dernier, des stations américaines faisaient le buzz pour les heures d’attente avent d’accéder au télésiège. Ces situations ne peuvent se reproduire l’hiver prochain. Une des victimes collatérale de cette situation pourrait bien être le ski à la journée !

Vers une réduction de la capacité d’accueil des domaines skiables

Quand un télésiège 4 places peut accueillir au maximum deux clients, pour laisser une distance raisonnable entre eux, le calcul est simple. Le débit de certaines remontées mécaniques pourrait se voir divisé par deux. Et peut-être pire sur les installations fermées (comme les télécabines ou les téléphériques). Seule solution pour faire face à cette application draconienne des règles sanitaires : réduire le nombre de clients. C’est l’approche nord-américaine.

Vail Resorts a déjà annoncé que la capacité de ses domaines skiables devrait diminuer. Et d’autres stations vont dans le sens de limiter le nombre de skieurs. Si cette logique de limitation n’est pas encore évoquée en France, elle est dans tous les esprits. En début d’été, le glacier de ski d’été de Val d’Isère avait vu sa capacité d’accueil limitée. Mais aussi des plages de réservation mises en place. En fonction de l’évolution de l’épidémie dans les régions touristiques de montagne, de tels ajustements ne sont pas à exclure chez nous.

Le forfait journée a du plomb dans l’aile

Déjà l’hiver dernier, une station de l’Etat de Washington avait fait parler d’elle pour avoir mis fin aux ventes de forfait à la journée. L’objectif était de faire face à des problèmes de forte affluence et ainsi améliorer l’expérience de ses clients. Pour l’hiver prochain Vail Resorts a expliqué que les détenteurs d’un pass Saison (epic pass) seraient prioritaires pour réserver leur séjour de ski. Et qu’il serait impossible de débarquer en station sans réservation. Dans le même temps, ils expliquaient que les réservations de forfaits à la journée seraient dépendantes des créneaux laissés vacants par les titulaires de forfaits saison. Autant dire qu’avec une capacité globale revue à la baisse, il sera impossible de prétendre skier à la journée dans les périodes de haute saison.

A aujourd’hui, deux stratégies business différentes se présentent de part et d’autre de l’Atlantique, en terme de gestion du risque sanitaire. Mais la mise en œuvre de la saison hivernale 2020-2021 pourra être largement impactée par la circulation du virus. Cette dernière est encore incertaine, voir plus bas.

Les préfets à la manœuvre

En savoir plus : en France, les départements sont classés selon le niveau de circulation du virus. Dans les départements « rouge », où la circulation du virus est dite « active », les Préfets peuvent prendre des dispositions pour réduire les pratiques à risque. Ainsi la Préfecture de l’Hérault a interdit de danser dans les bars. Et la Préfecture des Bouches-du-Rhône a obligé les restaurants à fermer à 23h. Si les départements de montagne basculaient en rouge, les Préfets prendraient des décisions. Ils pourraient alors exiger des stations qu’elles limitent le débit effectif de leurs remontées mécaniques (en espaçant les clients).

Une telle obligation pourrait obliger les stations à revoir leur politique commerciale. Et peut-être réfléchir au Ski à la Journée notamment en haute saison. Comment expliquer à des clients qui payent un hébergement et des services dans la station qu’ils n’ont pas accès aux pistes faute de capacité suffisante ? Alors que des « places » profiteraient à des skieurs venus à la journée ? A ce jour, « la situation appelle à la vigilance », rappelle l’ARS d’Auvergne Rhône-Alpes mais les indicateurs restent en-deçà des niveaux d’alerte.

Illustrations © Licence Pixabay

4.1/5 - (29 votes)

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.