forfait de randonnée

Une station fait payer à ses visiteurs un forfait de randonnée !

Alors que le business model du tourisme de montagne évolue, le tout-ski tend à reculer et les activités « 4 saisons » prennent plus de place. Pour autant, en termes de retombées économiques, rien n’est aussi fort que le ski. Un skieur achète son forfait de ski, loue du matériel, réserve un cours de ski. Alors que l’estivant contemplatif se balade sur les sentiers, gratuitement. Faire payer le randonneur pourrait ainsi rendre les saisons sans neige plus profitables, ou moins déficitaires. En d’autres termes, créer un forfait de randonnée.

C’est peut-être ce qu’ont pensé les responsables d’une station canadienne, Blue Mountain. Début juin, la station située dans l’Ontario rouvrira ses portes aux touristes. Elle proposera alors un forfait de randonnée, sur le modèle du forfait de ski. Il permettra d’emprunter la télécabine mais surtout d’accéder aux sentiers. Jusque là, l’accès aux itinéraires de randonnées était gratuit. Vendu 59 dollars pour tout l’été (environ 38 euros), ce forfait n’est pas du goût de tout le monde (en anglais). La station explique que les randonneurs sans forfait se verront prier de quitter les lieux, propriété de la station.

Des sentiers payants, et à sens unique !

Plusieurs locaux, habitués à fréquenter ces chemins gratuitement, ont lancé une pétition pour contrer la volonté de la station (en anglais). A Blue Mountain, on explique que ce forfait a vocation à financer l’entretien des sentiers et à permettre de gérer les flux de visiteurs en période de pandémie. Les sentiers seront d’ailleurs la plupart à sens unique, pour éviter que les randonneurs ne se croisent. Les règles sanitaires imposant une réduction du nombre de pratiquants, la station espère que rendre la randonnée payante sera suffisant pour que tous les estivants qui le souhaitent puissent profiter des sentiers.

Pour autant, le forfait sera toujours en vigueur l’hiver prochain pour les amateurs de randonnées en raquettes. Certains observateurs pensent que le propriétaire de la station, le groupe Alterra, « profite » de la pandémie et de la mise en place de mesures spécifiques pour rendre payant une activité jusque là gratuite. Dans l’optique d’en faire une source de revenus durables.

La montagne payante ?

Les pass muti-activités de la station permettent également d’accéder aux sentiers de randonnées. La journée d’activité coûte alors 84 dollars (environ 55 Euros) et inclut (en plus des sentiers de randonnée) : la luge d’été, la tyrolienne, l’accro-branche, la location de segway et l’accès à un mur d’escalade.

En Amérique du Nord, l’accès à la nature est loin d’être toujours gratuit. La montagne ne fait pas exception. Deux exemples : l’entrée dans les Parc Nationaux et les ascensions de sommets.

  • Pour gravir plusieurs montagnes nord-américaines, il faudra vous acquitter d’un permis payant. Envie de gravir le Denali ? Le permis est vendu 375 dollars (environ 341 Euros).
  • Si vous voulez vous balader dans un parc comme le Yosemite, il vous en coûtera 35 dollars par véhicule (environ 32 Euros), 80 dollars pour un pass annuel (environ 73 Euros). Cette obligation de payer en dehors de toute réserve naturelle semble pourtant être une première.

Lire aussi : Le permis tibétain pour l’Everest augmente de presque 40% !

Tendance qui pourrait se confirmer ou idée isolée ? La démarche de faire payer un forfait de randonnée est-elle amenée à être dupliquée en Europe ? Une telle approche peut-elle être acceptée en France, où l’idée de mettre des parcmètres sur les parkings de randonneurs avait fait un tollé ? L’avenir nous le dira !

 Illustration © A. Skujins – CC BY-SA 4.0

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

2 réflexions sur « Une station fait payer à ses visiteurs un forfait de randonnée ! »

  1. Bonjour! Il semble que cela devient une tendance en Amérique du Nord. La Station de ski du Mont Orford (Québec) fait également payer l’accès aux sentiers qui emprutent ses pistes. Il y a une autre station américaine (dont j’oublie le nom) qui a introduit des frais similaires dernièremnet.

  2. Bonsoir je connais bien cette station très huppés de l’Ontario elle se trouve au bout du lac et les montagnes que vous voyez sur la photo sont les pistes de ski. La station n’a que des télésiège pour un dénivelé inférieur à 200 m .Il existe aussi une autre petite station à quelques kilomètres qui ne vend pas de forfait il faut juste avoir une carte de membres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *