ski en hiver

Séjour au ski cet hiver : des prix pas forcément prohibitifs !

Une étude vient tordre le cou aux préjugés sur les prix prohibitifs du ski. Il est possible de louer du matériel, acheter des forfaits et se loger à des prix abordables. Mais où ?

Les séjours au ski ont parfois mauvaise presse. Notamment pour l’image de coût prohibitif pour les familles, notamment dans les stations les plus huppées. Au-delà de l’idée d’une activité sportive parfois réservée aux plus aisés des français, une étude indépendante vient d’être publiée sur le véritable coût du ski, station par station, pour l’hiver à venir.

Louer son matériel n’a pas le même coût partout

Sans surprise, cette étude souligne le différentiel de tarif qu’il peut y avoir pour louer son matériel de ski, entre les différents massifs. Plusieurs facteurs l’expliquent, comme le coût du loyer, ainsi que le pouvoir d’achat des vacanciers sur place. Ainsi, si vous skiez dans les Alpes du Nord, il faudra compter un budget moyen de 98€ pour une semaine de location. (paire de ski, chaussures, bâtons et un casque). Tandis que ce montant sera ramené à 86€ en moyenne dans les Vosges.

Lire aussi : Le discounter Lidl casse les prix des vêtements de ski !

Des forfaits du simple au triple

Autre point, mais probablement le plus différenciant, il s’agit du prix des forfaits de ski. Ainsi, entre les 3 Vallées, où le tarif de 6 jours au ski dépasse les 320€, et Artouste dans les Pyrénées, où seulement 95€ suffisent, on peut parler d’un grand écart des tarifs. En moyenne, comptez 191€ pour un forfait d’une semaine dans les Alpes du Nord, tandis qu’il faudra compter 151€ dans les Pyrénées, 105€ dans le Massif-Central, et 98€ dans les Vosges. 

Lire aussi : Augmentation générale des forfaits de ski cet hiver

Une grande différence entre les départements

Les stations de ski situées en Savoie et Haute-Savoie sont les plus chères de France. Avec un tarif moyen supérieur à 1.200€ pour une location, le forfait et la location du matériel (pour 2 adultes). Toutefois, les massifs skiables concernés sont les plus hauts de France. Là où vous avez généralement la meilleure garantie de trouver un bon niveau d’enneigement.

Ensuite, il y a les départements situés en milieu de peloton, aux tarifs plus doux,. Comme le Cantal, les Hautes-Pyrénées, les Pyrénées Orientales, ou encore les Alpes-Maritimes. Avec des domaines skiables plus petits, mais où la même prestation ne dépasse pas les 1.000 €.

Enfin, les départements de l’Allier, la Lozère, la Haute-Loire, ou encore le Territoire-de-Belfort (et son unique station de la Planche des Belles Filles) sont incontestablement les massifs skiables les moins chers de France. Comptez au maximum une vingtaine de kilomètres de pistes, et une altitude plus basse. Avec les questions d’enneigement qui vont avec. Mais les prix y sont également plus doux. Ainsi, vous pouvez trouver des séjours en-dessous de 600€, toujours pour un couple de deux adultes.

La conclusion de l’étude

La montagne se montre ouverte à un panel large de budgets, surtout pour les skieurs qui accepteront de faire des sacrifices sur l’altitude ou la taille du domaine skiable. Quant aux pratiquants du ski de fond, de raquettes, ou de ski de randonnée, ils pourront sortir plus facilement des pistes damées (et parfois bondées) des grands domaines, et rejoindre d’autres massifs, où le coût d’un séjour y est bien plus modeste. Partir au ski n’est donc pas toujours synonyme de prix prohibitifs.

Illustrations © DR

4.4/5 - (7 votes)

Pierre T

Pierre est fondateur de skidata.io.

Voir tous les articles de Pierre T →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.