bâches blanches

Que cachent les bâches blanches de cette station de ski ?

Qu’est-ce qui se cache sous ces immenses bâches blanches ? Un trésor pour la petite station finlandaise de Ruka.

Fidèle à son habitude prise depuis 2016, ce domaine skiable nordique est passé maître dans l’art du snow-farming. Sous la bâche ? La neige restante de l’hiver. Regroupés en quelques tas placés dans des zones stratégiquement froides de la montagne, ces flocons de l’hiver dernier devraient tenir jusqu’à l’automne prochain. Pour aider à leur conservation, la technique consiste à les recouvrir de sciure puis d’une bâche qui réfléchit les rayons du soleil. Le moment venu, il suffira de retirer les bâches, de pelleter la sciure et il restera suffisamment de neige à répartir sur quelques pistes. Il faut environ 4 jours aux équipes de la station pour que ces tas bâchés laissent place à des pistes skiables.

Snow-farming sur les pistes de Ruka

220 jours de ski par an grâce aux bâches blanches !

Avec ce système, la station de Ruka compte bien ouvrir son domaine skiable le 8 octobre prochain. Derrière cette expertise en snow-farming, on trouve Mikko Martikainen. Ce Finlandais n’officie pas qu’à Ruka, il parcourt le monde pour aider ceux qui s’intéressent au stockage de la neige. Il a notamment contribué au sujet pour les Jeux Olympiques de Sotchi. On dit qu’il murmure à l’oreille de la neige...

Avec ce système, Ruka affiche fièrement quelques 220 jours de ski par an. Un record pour une station qui ne peut pas compter sur un glacier ! Ces techniques de snow-farming sont également utilisées en France, sur des domaines de ski nordique notamment.

Illustrations © Ruka

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *