hôtel téléphérik

A Avoriaz, Jean Nouvel dessine l’Hôtel Téléphérik et soulève des critiques

Le projet d’hôtel Téléphérik, porté par Pierre et Vacances à Avoriaz, avance malgré les critiques. L’architecte Jean Nouvel assure la conception.

Depuis 2013, un chantier a transformé le téléphérique des Prodains en Prodains Express. Cette modernisation a eu pour conséquence l’abandon de certaines installations, comme la gare d’arrivée. Une cavité creusée dans la roche accueille désormais cette dernière. L’ancienne gare est toujours là, tout comme de vieux bâtiments et garages de l’opérateur du domaine skiable. Mais plus pour longtemps. Car un grand projet de réaménagement de ce secteur est en cours.

L’hôtel Téléphérik : un projet signé Brémond

Pierre et Vacances est à la manœuvre pour bâtir un tout nouvel hôtel juste à côté de cette gare d’arrivée. L’hôtel Téléphérik. En lieu et place des garages. Le patron, Gérard Brémond, n’est pas un inconnu à Avoriaz. Loin de là. Dans les années 1960, alors qu’il n’a pas 30 ans, son père lui confie le développement immobilier de la station d’Avoriaz. C’est lui qui choisit le jeune architecte Jacques Labro et les résultats sont à la hauteur de la prise de risque. L’architecture de la station est une révolution si bien qu’aujourd’hui encore elle se démarque nettement de tous les autres aménagements de montagne. Station piétonne, éco-conception, intégration dans le relief.

Lire aussi : D’où vient le nom de la station Avoriaz ?

Pierre et Vacances et Avoriaz, de l’histoire ancienne

C’est à Avoriaz que va naître Pierre et Vacances. La société gère dès les premiers temps les appartements de la station, vendus à des particuliers. Depuis le début, Brémond est maître à bord et a transformé sa petite affaire en géant de l’immobilier touristique. Pour ce nouveau projet phare à Avoriaz, il veut une rupture. Du coup, exit les architectes historiques, c’est Jean Nouvel qui a été retenu pour dessiner cet hôtel de 450 lits et quelques 150 chambres. L’hôtel Téléphérik sera construit à flanc de falaise et son toit sera au niveau du front de neige.

Lire aussi : Cet hôtel au pied de la face nord

Des critiques mais le projet avance

Ce choix ne plait pas à tout le monde. Jacques Labro évoque une dérive architecturale. Quand des résidents parlent de parking de supermarché, certains riverains voient une barre, semblable à des HLM des années 1960. Le maire lui-même était contre le projet avant qu’un certain nombre de compromis soient trouvés, notamment sur la création de places de parking supplémentaires. Ce dernier voit néanmoins d’un bon œil les retombées économiques d’un tel hôtel. C’est ainsi que le projet avance, depuis la signature du permis de construire début 2021. Si aucun recours ne vient retarder les travaux, cet établissement 4 étoiles pourrait être inauguré en 2023.

Illustrations Hôtel Téléphérik © Atelier Jean Nouvel

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *