microbe volcan

Ce microbe miraculeux, trouvé au cœur du volcan, pourrait nous nourrir !

C’est dans le Parc National du Yellowstone, aux Etats-Unis, que des chercheurs étudient des micro-organismes contenus dans les sources. Dans des environnements à plus de 200°C, ils ont trouvé un drôle de microbe. Fusarium str. yellowstonensis, c’est le nom scientifique qu’ils lui ont donné. Fy son petit surnom. Ce microbe a ceci de fascinant qu’il crée un champignon qui « contient toutes les choses nécessaires à notre propre vie, une protéine complète » explique John Spear, spécialiste en microbiologie environnementale (en anglais).

Une protéine produite à moindre coût environnemental

Des entrepreneurs américains sont persuadés de pouvoir produire massivement cette « protéine complète » en laboratoire. Leur but : réduire l’impact environnemental de la production alimentaire. Plutôt que d’élever des vaches, la production industrielle de cet « aliment » aurait une empreinte écologique bien moindre. A quantité équivalente de protéines produites, « nous pouvons utiliser environ 1% des terres nécessaires, générer environ 1% des gaz à effet de serre et utiliser environ un dixième de l’eau » détaille Thomas Jonas, le PDG de Nature’s Fynd qui pilote ce projet. Sa société a passé un accord avec le Parc National pour pouvoir utiliser les « matériaux biologiques » prélevés sur le volcan.

Thomas Jonas, CEO de Nature’s Fynd, dans son usine américaine.

Lire aussi : En 25 ans, les truites du Yellowstone ont bouleversé un écosystème entier !

Un projet soutenu par Bill Gates

En mars dernier, la première usine de transformation a ouvert ses portes. Elle a déjà réalisé des hamburgers ou des saucisses sans viande. Le milliardaire Bill Gates a récemment mis le projecteur sur ce projet avec un de ses fonds d’investissement. Il a déboursé quelques 80 millions de dollars (environ 74 millions d’Euros) pour le soutenir. Aux commandes de cette entreprise qui cherche à « créer des aliments incroyables qui nourrissent les gens et prennent soin de la planète », on trouve un ancien officier de l’armée de l’air française diplômé d’HEC ou encore un docteur en géo-microbiologie qui a travaillé pour la NASA.

Le marché des produits protéinés d’origine non-animale est en pleine croissance, la société américaine compte déjà 50 employés et prévoit d’en doubler le nombre dans les mois à venir.

Lire aussi : Les Grizzlys du Yellowstone sont sauvés !

Illustration © Nature’s Fynd

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *