chalet sans contact

Quand les tour-operators inventent les vacances au ski « sans contact » !

Pour rebondir en sortie de crise, un opérateur de vacances au ski britannique lance le chalet « sans contact ». Explications.

Secoués par une année de covid et menacés par le Brexit, les opérateurs touristiques britanniques tournés vers les Alpes ne manquent pas de créativité. Certains n’ont pas eu la chance de sortir de cette période en vie. Mais d’autres comptent sur un rebond à la faveur de nouvelles offres. A l’image des chalets « sans contact », récemment évoqués par Planetski (lien en anglais) .

Des chalets sans contact ?

Ils se situent sur un segment de marché très prisé des Britanniques. Celui des chalets loués avec une équipe qui gère la cuisine, le ménage et les moindres besoins des vacanciers. Le principe est simple, c’est la même chose mais avec aucun contact. Comprendre : le frigo, les placards et la cave sont remplis. Mais il faudra jouer du livret de recettes fourni avant de mettre la table. Quand les clients arrivent : « les lits sont faits, (…) les peignoirs suspendus dans les salles de bain, (…) les buches dans la cheminée » et c’est ensuite à eux de jouer. Les forfaits, le matériel, sont déjà réservés, il n’y a plus qu’à les récupérer. En milieu de semaine, quand tout le monde profite du grand air, une équipe est de retour pour tout nettoyer, changer les serviettes, re-remplir le frigo.

Lire aussi : Cet été, on loue un chalet au milieu des alpages !

Des prix plus bas, des emplois en moins ?

Une approche qui pourrait intéresser une certaine clientèle. Notamment par son prix plus bas que les chalets loués avec du personnel. Mais une logique qui devrait également avoir un impact sur l’emploi saisonnier dans les stations de montagne. Ces chefs, concierges, femmes de chambre employées dans de nombreux chalets pourraient être beaucoup moins demandés dans les saisons à venir.

Le groupe britannique Ski France proposera cette formule pour l’hiver prochain 2021-22 dans plusieurs stations. Notamment en Savoie (Val d’Isère, Tignes, La Plagne, Les Ménuires…) mais aussi à Morzine ou à l’Alpe d’Huez. L’opérateur évoque déjà une « fantastique saison 2021-22 » !

Illustrations © DR

  

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *