marche avec les loups

Marche avec les loups : le réalisateur reçoit des menaces de mort !

Jean-Michel Bertrand n’en est pas à son premier film sur le sujet du Loup. En 2017, il avait déjà abordé ce fameux prédateur dans La Vallée des Loups. Un film qui avait compté près de 200.000 entrées, un score très honorable pour ce type de production. En ce mois de janvier, c’est la sortie de Marche avec les loups. Dans ce nouveau film, présenté en avant-première pendant les fêtes de Noël, Jean-Michel Bertrand raconte le parcours des loups.

Ces animaux au « fonctionnement complexe et erratique » qui traversent « des territoires hostiles déjà occupés » par d’autres loups, et ceux désormais occupés par les humains. Ce montagnard a suivi pendant plusieurs années ces animaux mythiques, l’idée étant de parler de leur dispersion. Comment ces animaux quittent-ils leur lieu de naissance, pour aller où ?

Le loup : un sujet très sensible

A l’approche d’une avant-première à Gap ce week-end, la Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles des Hautes-Alpes avait appelé à une mobilisation « contre » le film. L’accusant d’être pro-loup. La mobilisation a été finalement annulée mais la FDSEA 05 maintient sa position. Dans les colonnes du Dauphiné Libéré, la secrétaire générale de l’organisation affirme « nous passer un film proloup disant que c’est nous qui ne savons pas faire (…) on ne peut pas l’entendre ».

Des propos qui finissent pas exaspérer le réalisateur qui explique que ces gens n’ont pas vu le film et ont un « a priori colossal ». « J’ai reçu trois menaces de mort » explique Jean-Michel Bertrand.

Car si le film a pour partenaires plusieurs associations de protection de la nature connue pour leur position « pro-loup », son message est nettement plus fin. Parmi les différentes scènes du film, des images grandioses mettent en avant la beauté des territoires de montagne. Ceux-là même que défendent et entretiennent les agriculteurs. Pourtant, pour financer son film, le réalisateur n’a pu compter sur le soutien des départements les plus touchés par la prédation – qui avaient soutenu son travail lors du premier film de 2017. Dommage, car une fois encore le film se révèle une carte postale magnifique pour ces territoires montagnards.

Lire aussi : Dernières innovations pour éloigner le loup des troupeaux !

Illustration Marche avec les loups © DR

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

2 réflexions sur « Marche avec les loups : le réalisateur reçoit des menaces de mort ! »

  1. Protéger n’est pas dans l’air du temps, et pourtant cela devrait !!!! Notre planète, sa biodiversité est en danger d’extinction et que font nos « gouvernants » ? Rien ! Ils protègent les massacreurs ! Abstention massive et révolte des citoyens ? Pas étonnant !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *