village hemu

Des éleveurs qui passent l’hiver avec leurs skis en bois

Le village d’Hemu est situé au Nord-Ouest de la Chine, à deux pas de la frontière avec la Mongolie, sur les contreforts du massif de l’Altaï. Entouré de forêts de bouleaux et de conifères, il est connu pour être l’un des plus beaux villages de Chine. Les maisons en bois, les cheminées qui fument au pied des montagnes forment une carte postale étonnante. Les habitants sont des Touvains, ce peuple de Sibérie aux racines multiples, notamment mongoles. Ils sont majoritairement éleveurs et parlent une langue proche du turc. Leur religion principale est une forme de chamanisme, qui cohabite avec des adeptes du bouddhisme tibétain. Il n’y a pas plus de 2.000 habitants à Hemu et dans les quelques hameaux voisins.

Lire aussi : Un fabricant français propose des skis en bois nouvelle génération

Des skis en bois

Dans ces montagnes, l’hiver est rude et dure presque 7 mois. Pour se déplacer, certains habitants d’Hemu perpétuent une tradition séculaire. Ils utilisent des skis en bois qu’ils fabriquent à partir de sapins de leurs forêts, comme leurs ancêtres. Ces planches sont fabriquées de la même manière depuis des siècles. Des lanières de cuir permettent d’y attacher les chaussures. Les habitats d’Hemu les équipent de crin de cheval pour ne pas reculer en montée, de vrais skis de randonnées. Ils jugent ces skis moins fatigants que le matériel moderne, notamment pour de longues sorties. Dans les images ci-dessous, plongée dans cet univers hors du temps (en anglais).

Comment se rendre à Hemu ?

Si vous désirez vous rendre à Hemu, ce n’est pas une mince affaire. Le petit aéroport de Kanas dessert la région. Les vols ne sont pas nombreux mais tous les jours, un avion vient d’Urumqi, la grande ville de la région. Depuis Urumqi, on peut rejoindre les grandes villes du pays et des vols internationaux. Evidemment, en hiver, tout se complique. Ces vols ne fonctionnent qu’en été.

Des navettes permettent de rejoindre Hemu en quelques heures depuis l’aéroport. Il est prudent de se renseigner auprès d’une agence touristique chinoise car la région en question est située à la frontière avec la Mongolie et les visiteurs doivent être titulaires d’un « permis ».

Illustration Panneau village Hemu © Huangdan2060 CC BY-SA 3.0

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *