Attention danger avalanche

Tuto hiver : comment survivre à une avalanche ?

Avec l’arrivée des premiers flocons, le risque d’avalanche pointe à l’horizon. Il demeurera présent jusqu’à la fonte des neiges et le retour du vert dans les alpages. Les chances de survie dans une avalanche sont faibles mais quels sont les bons réflexes à avoir pour espérer s’en sortir ? Alors, comment peut-on imaginer survivre dans une avalanche ?

Inutile de préciser que le meilleur moyen de se tirer d’une avalanche est de l’éviter. En préparant ses sorties, en évitant les pentes les plus exposées, en veillant à consulter les Bulletins de Risques d’Avalanches par exemple. Quand on choisit de s’exposer au danger, il est ensuite vital d’être correctement équipé. Le matériel de base étant le triptyque pelle-sonde-dva. Un détecteur de victime d’avalanche pour repérer ses copains sous la neige ou pour être repéré. Une sonde pour retrouver plus vite la zone à dégager. Et une pelle pour déblayer la neige plus vite et plus efficacement qu’avec vos mains.

Etre en possession de ce matériel n’apporte aucune garantie quand à l’issue d’un événement avalancheux, surtout si on n’est pas entraîné à l’utiliser. En revanche, sans lui, vos chances de vous en tirer sont encore plus réduites. De même si vous skiez seul, puisque personne ne sera là pour vous sortir d’affaire.

Lire aussi : Emportée par une avalanche et sauvée par des skieurs… qui s’avaient comment s’y prendre !

Survivre à une avalanche en s’échappant de la coulée de neige !

Plusieurs conseils peuvent être donnés, notamment en fonction de votre position dans l’avalanche. Si vous êtes dans la zone de déclenchement ou sur les côtés de la coulée, il faut essayer de s’en sortir avant d’être enseveli. En s’approchant d’une extrémité latérale de la coulée. Ce n’est pas toujours faisable, mais ça se tente ! Il faut assez vite se défaire de ses skis, qui peuvent avoir la mauvaise idée de vous entrainer encore plus profondément dans l’avalanche. Dans la violence du moment, les bâtons comme les skis peuvent surtout vous blesser. Si l’on dispose d’un sac-airbag, il faut le déclencher, il pourrait permettre de rester en surface ou de s’enfoncer un peu moins !

Optimiser ses chances en nageant à contre-courant

Si l’on ne parvient pas à s’échapper, il va falloir rester en surface le plus possible. Pour cela, il faut nager dans l’avalanche. Pas dans le sens de cette dernière, mais bien dans le sens inverse. Comme si l’on voulait remonter le courant. Il est fort possible de très vite perdre le sens de l’orientation, il n’est donc pas toujours facile de savoir dans quel sens nager. Surtout lorsqu’on s’est éloigné de la surface. Tant que l’avalanche est en mouvement, on peut tenter de se mouvoir. Une fois qu’elle est arrêtée. C’est béton garanti. Impossible de bouger.

Lire aussi : Il se sort miraculeusement d’une avalanche !

Etre repéré pour être secouru

Il faut qu’on vous retrouve le plus vite possible. Chaque minute que vous passez sous la neige est une minute qui vous rapproche de la mort. Il faut donc crier tant que vous y parvenez, avant de passer sous la neige. De façon à ce que les membres de votre groupe ou d’autres skieurs remarquent votre présence dans la coulée. Une fois enseveli et l’avalanche arrêtée, le corps est souvent bloqué par la quantité de neige. Si l’on sent que l’on est proche de la surface, il faut essayer de sortir un bras, une main, quelque chose, pour attirer le regard des sauveteurs. Et ainsi gagner de précieuses minutes. Pour gagner quelques minutes, il est judicieux d’aménager une petite cavité devant votre visage, vous aurez ainsi une petite réserve d’oxygène pour attendre les secours. Calmez-vous. Plus vous serez calme, moins vous consommerez cet oxygène rapidement.

Au-delà de tous ces conseils, survivre à une avalanche est affaire de chance. La taille de la coulée, votre position initiale dans celle-ci, autant de facteurs déterminants sur lesquels le skieur n’a pas de prise.

Ces informations ne garantissent en rien la survie dans une avalanche. Soyez prudents, c’est la première des assurances. D’autres bons réflexes et idées fausses en matière d’avalanche sur le site du gouvernement.

Illustrations © DR

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *