Elizabeth Hawley

Elizabeth Hawley, la mémoire de l’Himalayisme

Elle devrait fêter ses 94 ans en Novembre prochain. En 1923, c’est à Chicago qu’elle voyait le jour. Pourtant cette américaine n’est pas resté bien longtemps chez l’Oncle Sam. Elle n’a pas 40 ans lorsqu’elle s’installe au Népal après avoir découvert Katmandou lors d’un tour du monde. Elle n’en partira plus. D’abord correspondante pour Reuters, Elizabeth Hawley va peu à peu s’intéresser à un phénomène étrange : la conquête des sommets himalayens, et pour cause, il ne se passait pas grand chose d’autre à cette époque au Népal. Si elle se dit trop paresseuse pour grimper, elle n’en reste pas moins la plus grande connaisseuse du monde de l’Himalayisme.

Tout commence en 1963

C’est en 1963 qu’elle fait parler d’elle pour la première fois. Cette année-là, une expédition américaine tente de reproduire l’exploit des Britanniques au sommet de l’Everest. En dix ans, aucune expédition n’a réussi cette ascension. Jim Whittaker emmène l’expédition au sommet. C’est là qu’intervient Hawley. Dans un Népal sans téléphone, elle parvient à avoir l’information la première et par le truchement d’un poste télégraphique à l’Ambassade d’Inde, la bonne nouvelle arrive aux Etats-Unis grâce à elle. Le retentissement est sans précédent ; quelques mois plus tard le président Kennedy décorera cette cordée victorieuse. En attendant, Elizabeth Hawley vient d’obtenir ses galons de « référence » en la matière.

L’amie des alpinistes

Plus qu’une tâche de journaliste, c’est à un travail de fourmi que se sont livrés l’américaine et ses assistants pendant toutes ces années. Au fil des décennies, ils ont inventorié, classé, trié, conservé toutes les données possibles et inimaginables sur les ascensions et leurs protagonistes. Son terrain de jeu ? Toutes les montagnes du Népal, y compris celles à la frontière chinoise. Il n’est pas d’alpiniste sérieux dans la région qui ne la connaisse. Elle fut notamment très proche du néo-zélandais Edmund Hillary, le célèbre conquérant de l’Everest. Dans son autobiographie, “Un Regard depuis le sommet”, Hillary raconte comment Elisabeth vint le prévenir en personne de l’accident de sa femme et de sa fille :

<<  Saisi d’un pressentiment je me précipitai vers la piste au moment où l’hélicoptère y atterrissait. J’en vis sortir Elizabeth Hawley, une amie très proche, directrice de l’Himalayan Trust. Elle me parut blême et abattue.
– Je suis terriblement désolé Ed mais l’avion de Louise s’est écrasé au décollage.
– Elles sont vivantes ?
– Je ne crois pas. >>

Véritable référence, Elizabeth s’est posée malgré elle en arbitre de toutes les grandes controverses survenues dans l’Himalaya népalais. Exemple en 2009/2010 où Oh Eun-Sun, la Coréenne, affirme être la première femme à avoir gravi les 14 sommets de plus de 8000 mètres que compte la planète en atteignant le sommet du Kangchenjunga. Hawley met en avant ses doutes en jugeant “contestée” cette dernière ascension. Résultat, la coréenne disparaît des tableaux et cède sa place à la basque Edurne Pasaban. Plus récemment, elle avait implicitement validé le solo de Ueli Stek sur la face sud de l’Annapurna alors que nombreux étaient ceux qui en doutaient.

Si elle ne quitte pas ses fiches bristol, l’américaine a depuis longtemps modernisé son approche et publie désormais une base de données partiellement en ligne !

Son propre sommet

L’an dernier, elle confiait à Télérama venu l’interviewé à Katmandou : “On dit que je suis la gardienne des montagnes, et ça ne me déplaît pas.” Désormais trop âgée pour continuer son labeur, des “assistants” prennent le relais et l’aident à poursuivre sa collecte de données. En 2008, le grimpeur français François Damilano donna son nom à un sommet du massif du Dhaulagiri. Le Pic Hawley culmine à 6.182 mètres ! Bel hommage du monde des alpinistes et du Népal qui a largement acté ce baptême.

EN SAVOIR PLUS
 > 1 I'll call you in Katmandou (livre sur l'histoire d'Hawley)
 > 2 Son interview dans Télérama
 > 3 Une montagne à son nom (en anglais)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *