panthères neiges Népal

Deux panthères des neiges capturées à 4.000m d’altitude au Népal

Mi-novembre, deux panthères des neiges ont été capturées par des scientifiques dans l’Ouest du Népal. L’opération s’est déroulée dans le Parc National de Shey Phoksundo, dans la Province de Karnali. Baptisés Zeborong et Samling, les deux mâles pesant respectivement 38 kg et 33 kg ont été relâchés au bout d’une heure. Entre temps, ils se sont vus équiper d’un collier GPS. Cela fait plusieurs années que les naturalistes tentent de mieux comprendre les comportements de ces animaux si discrets.

Ils utilisent notamment des caméras dissimulées à des points de passage connus ou ce système de colliers GPS. Plusieurs spécimens ont déjà été équipés de la sorte par le passé, mais jamais dans cette région du Népal, connue pour sa population de panthères.

Lire aussi [insolite] : Des bouquetins géolocalisés !  

Des colliers GPS pour une meilleure préservation des espèces

L’un des objectifs de ce recueil de données est de pouvoir comprendre les mouvements des animaux. Ces bêtes peuvent évoluer sur des aires dépassant 1000 km². Aussi est-il important de comprendre où elles circulent pour s’assurer de la préservation de ces régions ou corridors. Dans de nombreux cas, les habitats sont transfrontaliers et nécessitent la coopération d’équipes de scientifiques de plusieurs pays. Cette mission de capture a été menée par des équipes des autorités népalaises en partenariat avec plusieurs antennes du WWF. Reste à savoir combien de temps ces colliers tiendront. Car les panthères s’en séparent à la première occasion. En 2015, un mâle baptisé Omi avait réussi à se défaire de son collier GPS en seulement trois semaines.

Lire aussi : Voici des panthères des neiges dans leur habitat traditionnel

De premières captures en 2013

Voici Ghangjenjwenga, la toute première panthère des neiges capturée. C’était en 2013 et les données qu’il transmit pendant plus d’un an permirent considérablement de faire avancer les connaissances des scientifiques. Jusque là, l’habitat de ces félins étaient considérer se limiter à 200-250 km². Mais les déplacements de Ghangjenjwenga permirent de changer d’échelle. Sans se soucier de la frontière entre Népal et Inde, ce mâle d’une quarantaine de kilos couvrait une zone de près de 1.030 km².

Le Népal compte quelques 300 à 400 spécimens de panthères des neiges. Ces animaux vivent entre 3.000 et 5.400 mètres d’altitude. Dans un rapport de 2018, le WWF Népal s’alarmait de l’impact de certaines activités humaines sur les populations de félins. La construction de nouvelles routes était notamment pointée du doigt. Les travaux, puis les routes mises en service, peuvent traverser les habitats de ces animaux, bouleverser leurs habitudes, et menacer leur capacité à survivre. La panthère des neiges est aujourd’hui une espèce menacée.

Illustration Collier Panthères Neiges Népal © WWF Nepal

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *