J’ai parlé à mon banquier du challenge des 7 sommets

Seven summits. Les sept plus hauts sommets, un pour chaque continent. Des centaines d’alpinistes du monde entier se lancent dans cette aventure. Un homme d’affaires américain s’est lancé ce défi dans les années 1980. Il l’a réussi. Il est mort depuis mais sans lien avec ces histoires de sommets. Alors bon, si ce gars l’a fait…

La liste des 7 sommets

Alors déjà, il faut se mettre d’accord sur les sommets. Des listes, il y en a plusieurs. Sans compter les petits futés pour qui ces 7 sommets les plus hauts ne veulent rien dire… et qui leur préfèrent les 7 seconds sommets. Le deuxième sommet le plus haut du continent au lieu du premier. On va s’arrêter où ? Alors comme il faut bien se décider, je choisis la liste dite de Reinhold Messner. Inconnu celui-là. C’est pas le gars qui lit dans vos pensées ? En tous cas, il a l’air d’être une sommité. Note pour plus tard : trouver qui est ce Messner.

La liste choisie, il faut maintenant l’étudier de près. Je cherche désespérément le Mont Blanc. Seul souvenir de mes cours de géographie de collège. Et bien nom, le sommet le plus haut d’Europe est le Mont Elbrouz, 5.642m. OK. Merci à ma prof de géo. L’Aconcagua en Amérique du Sud, le Denali en Amérique du Nord, le Kilimandjaro en Afrique, le Vinson en Antarctique, le Puncak Jaya en Océanie et bien sûr l’Everest en Asie. Tous ensembles, ils ont une altitude de 43 kilomètres. Pas de quoi fouetter un chat, c’est à peine plus long qu’un marathon. Manifestement mon raisonnement ne tient pas trop la route. C’est juste leur altitude, ça n’a rien à voir.

La facture des 7 sommets

Bon renseignements pris, il va me falloir acheter du matériel, des billets d’avion, recourir aux services de guides. Accessoirement, il faudra que je m’entraîne un petit peu… Pour le matériel, il faut compter dans les 8.000 €. Déjà, hic. Un PEL de perdu. Ensuite, les billets d’avion… En cherchant bien, j’arrive à trouver l’ensemble des vols nécessaires pour seulement 10.000 €. Ensuite, il me faut une agence pour chaque expédition. Pour l’Aconcagua, l’Elbrouz et le Kilimandjaro, c’est pas si cher : respectivement 5.300 €, 2.500 € et 1.000 €. Le Puncak Jaya, me coûtera la même chose à lui seul 8.000 €. Encore 5.500 € pour le Denali et il reste deux gros morceaux : le Vinson et l’Everest.

C’est là que mon banquier a commencé à faiblir. Je lui ai pourtant expliqué. Le Vinson c’est en Antarctique, alors c’est déjà pas facile d’accès. Ensuite, c’est un sommet de presque 5.000m, c’est pas si simple comme expédition. Mais je dois pouvoir m’en sortir pour 34.000 €. Il continue de pianoter sur sa calculatrice, l’air inquiet. Il attend la suite, le meilleur pour la fin, il s’en doute bien. L’Everest ! Avec 55.000 €, je peux commencer à faire quelque chose je lui dis.

Enfin, j’ai besoin d’un peu de cash en plus parce que pendant 8 mois je vais pas travailler. Alors déjà il faut que mon patron accepte de me donner 8 mois de congés. Je vais pas lui demander de me sponsoriser… Bref, comme il faut bien que ma famille continue à vivre pendant ce temps, il me faudrait un peu plus…

Le bilan du banquier

Fier de son addition, il m’annonce fièrement : « 129.300 € sans aider votre famille en votre absence ». Ben super je lui dis, vous pouvez me les prêter. J’ai pas bien compris quand il m’a expliqué que ce n’était pas aussi simple qu’un crédit immobilier, que je n’avais pas d’apport personnel. Ben oui, si je pouvais me le payer, je viendrais pas le voir… J’ai surtout compris qu’il ne voudrait pas me les prêter… Ah super, on peut compter sur lui.

 

Résultat des courses, j’ai laissé tomber ce projet des 7 sommets… et j’ai changé de Banque !

 

 

J’ai parlé à mon banquier du challenge des 7 sommets
5 (100%) 4 votes

2 Commentaires

  1. J’ai essayé moi aussi de convaincre le mien, de banquier…Avec 5 des 7 sommets déjà atteints, j’espérai un soutien…Mais non, rien…Faut dire que Vinson et Everest, pour boucler la boucle, c’est pas simple en terme de financement…Alors, en mai, rdv sur les ondes pour parler de tout cela…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here