Montagnes Roi Léopold

Les Montagnes du Roi Léopold en passe de changer de nom !

Au Nord-Ouest de l’Australie, une chaîne de montagne s’étire sur presque 600 kilomètres. En 1879, ce massif est nommé « Massif du Roi Léopold » par Alexander Forrest, un explorateur australien. Ce dernier a choisi beaucoup de noms dans la région, à l’image de la rivière Margaret, en hommage à sa belle-sœur, Margaret. Son choix du roi Léopold II, Forrest l’expliquait alors par « le grand intérêt de sa majesté dans l’exploration ».

Mise à jour 03/07/20 : Le nom retenu pour ces montagnes est donc… Wunaamin Miliwundi ! C’est la combinaison des deux noms de ces montagnes chez deux tribus aborigènes partageant ces territoires.

Léopold, un Belge peu fréquentable…

Fervent défenseur de la colonisation, il est à l’origine de la création du fameux Etat indépendant du Congo qu’il administre directement. Sous sa responsabilité, l’exploitation de l’ivoire et du caoutchouc vont bon train. Dans des conditions inhumaines de surexploitation de la main d’œuvre locale. Personne ne sait précisément combien de victimes ont été laissées derrière le passage de Léopold II en Afrique. Mark Twain le nomme en 1905 « le roi aux 10 millions de morts sur la conscience ». Quelques années plus tard, Arthur Conan Doyle parle du « plus grand crime jamais répertorié dans les annales de l’humanité ». En 1908, cette région d’Afrique devient le Congo belge et Leopold II prend un peu de recul sur sa gestion. Il meurt l’année suivante.

Lire aussi : Australie, 80% des Blue Mountains ont brûlé !

Un changement de nom qui prend du retard

Proposé en 2008, puis en 2017, le changement de nom n’a jamais abouti. Les différentes parties prenantes ne parvenant pas à tomber d’accord sur le nouveau nom. Sous l’impulsion du mouvement de contestation Black Live Matter, ce travail sur une nouvelle appellation est plus que jamais d’actualité. Le ministre en charge des territoires en Australie de l’Ouest, Ben Wyatt, l’a confirmé ces jours-ci qualifiant Leopold II de « tyran maléfique » (en anglais). Le problème est que chaque groupe aborigène a une idée bien précise sur la manière de nommer les montagnes sur son territoire. Mais cette chaîne en traverse plusieurs et aucun nom pour la chaîne entière ne se dessine.

Illustration Rivière Margaret dans les montagnes du Roi Léopold © Philiphist CC BY-SA 3.0

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *