80% des Blue Mountains ont brûlé, le site classé est décimé (Australie) !

Voilà des mois que les incendies font rage en Australie. Les dégâts sont considérables et le nombre de victimes aussi. Mi-janvier, on comptait presque 30 morts dans ces terribles feux difficiles à maitriser. Mais c’est bien la nature qui paie le plus lourd tribut dans cette catastrophe. Plus de 10 millions d’hectares ont d’ores et déjà été rayés de la carte, une surface gigantesque que l’on peine à imaginer. Par comparaison, cette superficie équivaut à l’ensemble des régions Occitanie et PACA (Sud). Comme si un incendie avait ravagé tout le sud de la France, de Toulouse à Nice.

Lire aussi : Australie, une station de ski ravagée par les flammes !

Au milieu de ces territoires en partie désertiques, on trouve quelques joyaux. A l’image des Blue Mountains, classées au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, connus pour leur grande diversité. Cette réserve naturelle est partie en fumée à hauteur de 80%. De nombreuses espèces de plantes présentes dans le parc sont adaptées aux incendies et sont capables de se régénérer, pour peu que la durée entre deux feux soit suffisante. « Nous avons eu un très grand incendie en 2013. Ce n’est que six ans après cela. La diversité des eucalyptus va être très affectée avec des incendies qui surviennent à des intervalles trop courts. Leur nombre va clairement s’effondrer. » indique John Merson, directeur du Blue Mountains World Heritage Institute, au Guardian.

« Il s’agit du changement climatique dans sa forme la plus évidente, c’est là, nous y sommes, nous le vivons » a-t-il continué.

Voir aussi : Survol des Blue Mountains en images (avant les incendies)

En début de semaine, il restait 4 foyers distincts dans les Blue Mountains, tous maîtrisés. Les évolutions de la météo pourraient rapidement éteindre ces derniers feux, épargnant les 20% restants du parc. Des pluies ont été notées hier et aujourd’hui dans certaines zones.

Illustration © NSW RFS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here