big-foot yéti

La chasse au yéti bientôt règlementée ? Et ce n’est pas une blague !

Comment peut-on chasser un animal légendaire ? Les chasseurs américains vont bientôt pouvoir s’y essayer, grâce à la saison de chasse au yéti ! Un projet de loi en ce sens est en cours de rédaction.

Sur le continent nord-américain, le yéti local est appelé « big-foot » ou « sasquatch ». Cette créature mi-homme mi-singe n’a jamais été formellement observée mais son mythe a grandi au fil des siècles. Un député de l’Oklahoma (USA) vient de proposer une loi pour créer une saison de chasse pour cibler cet animal. Des dates précises à respecter, un permis obligatoire et des frais à payer pour tout chasseur désireux de tirer sur un big-foot !

Lire aussi : Le yéti n’existe pas, c’est la science qui le dit !

La chasse au yéti pour attirer les touristes

Justin Humphrey, le député en question, ne rigole pas avec cette histoire : « Beaucoup de personnes ne croient pas au BigFoot, mais beaucoup y croient » (lien en anglais). Son idée est que la création d’une telle saison de chasse attirerait de nombreux touristes en quête d’un trophée. Le député n’est pas favorable à l’abattage de l’animal et affine sa proposition de loi pour privilégier la « capture » de ce yéti nord-américain. Il compte même trouver un budget de quelques 25.000 dollars (environ 20.500 €) en guise de récompense pour le premier chasseur à capturer la bête.

La réserve de chasse au big-foot pourrait se situer dans le Massif des Ouachita, entre Arkansas et Oklahoma. Quasiment la seule région de montagne entre les Rocheuses et les Appalaches.

Illustrations © Gnashes30 CC BY-SA 3.0

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *