Népal PCR

Népal : scandale des faux tests PCR aux portes de l’Everest !

Un laboratoire privé vendait des tests PCR négatifs pour 60 Euros. Alors que les montagnes du Népal sont rouvertes aux touristes, cette information fait craindre le pire quand à la réalité de l’épidémie dans le pays.

Alors que ce n’est plus un mais au moins deux alpinistes qui ont été évacués du camp de base de l’Everest à cause de leur contamination au covid-19, un scandale a été dénoncé ces jours-ci au Népal. Quelques 120 personnes ont été arrêtées à l’aéroport de Katmandou. Elles cherchaient à embarquer dans des avions en présentant de faux résultats négatifs de tests PCR (lien en anglais). Il s’agissait principalement de travailleurs désireux de quitter le pays.

Un faux test PCR au Népal pour 60 Euros

Pour quelques 60 Euros pièce, un laboratoire vendait un test PCR négatif à qui voulait bien l’acheter. Ces tests négatifs sont indispensables pour quitter le Népal. Mais ils sont aussi obligatoires pour voyager dans le pays, et notamment pour rejoindre Lukla. Porte d’entrée de la vallée de l’Everest. Ce phénomène n’est pas nouveau. Il y a quelques mois, la compagnie Nepal Airlines s’était vue infligé plusieurs semaines de suspension de vol par les autorités chinoises. A plusieurs reprises, des passagers supposément négatifs à leur départ du Népal s’étaient révélés positifs à leur arrivés à Hong-Kong.

Avec quelques 1.000 personnes aujourd’hui stationnées au camp de base de l’Everest, certaines qui vont et viennent dans toute la vallée, d’autres qui ne tarderont pas à repartir aux quatre coins du monde, l’empressement des autorités népalaises à faire redémarrer le tourisme de haute altitude est vivement critiqué. D’autant que la situation de la pandémie dans le pays n’est pas à l’amélioration. Plusieurs hôpitaux sont en grande difficulté pour faire face à l’afflux de patients. Autre source de polémique : la juxtaposition de faits qui interpellent. Plusieurs établissements du pays font état de difficultés d’approvisionnement en oxygène pour leurs malades. Dans le même temps, quelques 4.000 bouteilles d’oxygène destinées aux alpinistes patientent sagement au camp de base de l’Everest. La question de l’éthique et de l’industrie des expéditions est décidemment d’actualité ce printemps.

Illustration ©  IAEA

3.9/5 - (12 votes)

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Une réflexion sur « Népal : scandale des faux tests PCR aux portes de l’Everest ! »

  1. Bonjour Madame ,Monsieur,

    Pourriez vous s’il vous plait me dire quel laboratoire est Habilité pour effectuer un test PCR à Katmandou 48h avant le depart prévu le 7 Février pour mon fils qui revient en France Est ce possible à l’aéroport de Katmandou SVP,? Comment faire egalement pour se faire aider pour le formulaire à remplir pour l’embarquement ,document en Anglais (pas,sanitaire à jour avec lui)
    Je vous remercie sincèrement des informations que vous pourrez me donner afin que je lui transmette en temps necessaire Cordialement AM Leschevin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.