dopage

Contrôles Anti-Dopage au Mont-Blanc

Des chercheurs essaient de déterminer quels sont les médicaments fétiches des alpinistes.

L’équipe de Paul Robach, chargé de recherches à l’Ecole Nationale des Sports de Montagne à Chamonix, a publié un intéressant article. Il traite de l’utilisation de médicaments et de drogues chez les candidats à l’ascension du Mont Blanc. Ils ont analysé plus de 430 prélèvements d’urines de grimpeurs. Ces derniers se sont prêtés à ce contrôle anti-dopage, aux Refuges des Cosmiques et du Goûter. Les scientifiques ont découvert une tendance pas si surprenante.

Près de deux tiers des alpinistes prennent des médicaments pour grimper. Dans 22.7% des cas, on trouve dans leurs urines des diurétiques (comme le Diamox®), connus pour aider à lutter contre les symptômes du mal des montagnes. Et dans 12.9%, des somnifères bien utiles pour trouver le sommeil dans les bruyants refuges.  L’enquête souligne l’usage des hypnotiques (ces somnifères) en rappelant qu’en haute montagne ces médicaments peuvent altérer la vigilance et mettre en danger les grimpeurs.

Si quelques médicaments sont donc fréquemment utilisés, difficile de parler de dopage.

Lisez cette étude : Lire la publication (en anglais)

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *